Événements
Normandie Eure Numérique Aménagement du territoire

Le département de l’Eure accélère pour assurer la couverture numérique de son territoire

Publié le  20/02/2017
Jacques-Olivier Gasly
Le département de l’Eure accélère pour assurer la couverture numérique de son territoire
Le département de l'Eure, présidé par Sébastien Lecornu (LR) passe à la vitesse supérieure en matière de couverture très haut débit de son territoire.

Jeudi 16 février, la collectivité, via son syndicat mixte ouvert (SMO) Eure Numérique, a conclu deux marchés publics avec deux opérateurs, Orange d'un côté et le groupement Sobeca/TeamRéseaux de l'autre. "A ces entreprises aujourd'hui d'assurer, dans un calendrier serré, mais techniquement tenable, le déploiement de près de 100 000 nouvelles prises fibre optique d'ici 2020", détaille le communiqué de presse du Département.

 

"L'aménagement numérique et le déploiement du Très Haut Débit constituent un pilier fondamental pour l'attractivité et la compétitivité de nos territoires. La Région se félicite d'être un acteur majeur de cette révolution numérique. 110 millions d'euros sont d'ores et déjà programmés pour permettre le déploiement du THD en Normandie", a souligné Hervé Morin, président UDI de la Région Normandie.

 

En ce qui concerne l'Eure, le montant de l'opération du jour  s'élève à près de 100 millions d'euros pour la période 2017/2020. L'objectif est de parvenir à un taux de couverture des Eurois avoisinant les 94 % en débit de 8Mbit/s à l'issue de cette même période. Autre ambition : faire en sorte que 64% des logements et des entreprises atteignent un débit supérieur ou égal à 100 Mbit/s.

Volonté de rationalisation
Pour y parvenir, la nouvelle majorité départementale a choisi de changer de méthode comparée à celle en vigueur jusque-là. Fini les contrats signés territoire par territoire. Désormais, les deux opérateurs retenus vont se séparer trois lots, regroupant, à chaque fois, plusieurs intercommunalités et couvrant l'intégralité du département. Cette volonté de rationalisation s'applique également dans la décomposition des marchés. Les décideurs publics ont souhaité mettre fin à la dichotomie, jusqu'alors en vigueur, entre la conception du réseau et sa construction.
 
Initialement évalué à 133 millions d'euros, le prix de la couverture complète de l’Eure a été revu à la hausse à hauteur de 171 millions d'euros, financé pour plus des trois quart par l'Etat, le Département et  la Région. A elles seules, les deux collectivités mettent sur la table plus de 85 millions d'euros, soit la moitié
 La carte des trois lots attribués. En rose

Source : Filfax Normandie

Copyright : Filfax Normandie

Par  Jacques-Olivier Gasly
La news hebdo
La news hebdo

Recevez chaque semaine l'essentiel de l'actualité économique des CCI Normandie.


Après cet article
Douane2018