Événements
Normandie Entreprendre

Chefs d’entreprise, si vous avez des difficultés, le mieux c’est d’en parler !

Publié le  07/02/2018
Jacques-Olivier Gasly
Chefs d’entreprise, si vous avez des difficultés, le mieux c’est d’en parler !
Prévenir le risque de difficulté en entreprise... Tel était l’enjeu de la journée thématique organisée mardi 6 février par l’Ordre des Experts Comptables de Normandie.

Ils étaient plus d'une centaine, venus de toute la Normandie et réunis hier à Deauville pour participer à la " journée de la prévention des entreprises en difficulté ". " Ils " étant un public de professionnels impliqués dans la vie des entreprises : experts-comptables, avocats, juges consulaires des tribunaux de commerce… " L'objectif de cette journée est de présenter à ces professionnels, au travers de plusieurs tables rondes, différents outils qui existent, issus du réseau des experts-comptables mais aussi mis en place par l'Etat ou les collectivités territoriales, pour prévenir les difficultés dans le monde de l'entreprise ", explique Damien Charrier, président de l'Ordre des Experts-Comptables de Normandie.

 

Mais si l'ensemble de ces outils a pour objectif premier d'aider les entreprises à surmonter leurs difficultés (dispositif ARME de la Région Normandie, " Médiation des entreprises " de la DIRECCTE pour résoudre des différends financiers dans le cadre des marchés publics ou encore mise en place d'échéanciers avec les services fiscaux…), cela suppose une intervention en amont du chef d'entreprise. Une prise de conscience que des difficultés existent et qui suppose la mise en place d'un plan d'action. Or, cela ne se passe pas toujours comme ça…

 

" Dans de nombreuses entreprises, essentiellement pour celles dont la taille est comprise entre 0 et 5 salariés, le chef d'entreprise repousse l'échéance au bout du bout. Alors que parfois, il suffit juste de parler pour que cela aille mieux ", résume Thierry de Robien, président du CIP Normandie Ouest, qui regroupe les départements du Calvados, de l'Orne et de la Manche.

 

Le CIP (Centre d'Information sur la Prévention des difficultés des entreprises) est justement l'un des outils présentés lors de cette journée. Créée en 1999, cette démarche regroupe depuis 2007 les ordres des experts-comptables, des commissaires aux comptes, les juges consulaires, les tribunaux de commerce, les CCI et les chambres de métiers. " Notre force, c'est que nous intervenons gracieusement et bénévolement pour parler à des chefs d'entreprise. Nous sommes là pour les écouter et les conseiller sur la procédure la plus appropriée à leur situation ", détaille William Nahum, président du CIP National.

 

En Normandie, il existe 6 CIP (Rouen-Dieppe, Le Havre, Manche, Orne, Lisieux et Caen) qui, chaque jeudi, proposent (sur rendez-vous) des temps d'écoute à l'occasion des " entretiens du jeudi ". Organisés le plus souvent dans les CCI, ces entretiens sont réalisés par un trio d'experts (expert-comptable/commissaire aux comptes, avocat, ancien juge de tribunal de commerce) qui font profiter les chefs d'entreprise de leurs conseils. " Nous avons également inscrit un volet de vigilance psychologique, car de l'état de souffrance du dirigeant dépend souvent la santé économique d'une entreprise ", insistent nos interlocuteurs.

 

" Mais le plus important ", insistent-ils en cœur, c'est de démystifier le rôle des tribunaux de commerce. " Aller au tribunal de commerce, cela ne veut pas dire que tout est fini ! Si l'on y va trop tard, oui, c'est la liquidation. Mais avant cela, il y a la procédure de sauvegarde ", insiste William Nahum. Ajoutez à cela le fait que dans 50 % des cas, les personnes qui ont fait la démarche de venir évoquer leurs difficultés en CIP n'ont pas eu à se rendre au tribunal de commerce, qu'elles avaient juste besoin d'être rassurées ou confortées dans leurs choix, et vous obtiendrez une des clés pour faire régresser le nombre de dépôts de bilan en France. À la fin octobre 2017, celui-ci était de 54 818, soit une baisse de 7,4 % par rapport à octobre 2016*
 

*Chiffres Banque de France, janvier 2018.

Source : Jacques-Olivier Gasly

Copyright : Normandinamik

Par  Jacques-Olivier Gasly
La news hebdo
La news hebdo

Recevez chaque semaine l'essentiel de l'actualité économique des CCI Normandie.


Après cet article
Arkema : investissement d’environ 60 millions d’euros à Honfleur !