Événements
National Normandie Formation Eure Emploi Commerce CCI

Au CFAIE, les concours font partie intégrante de l’ADN de la formation

Publié le  30/01/2019
Jacques-Olivier Gasly
MAF-Boucherie
Le jeune Romain Masselin affrontera ses prochains adversaires le 25 février 2019 à Caen pour la sélection régionale…
Cette semaine, le CFAIE de Val de Reuil (27) accueillait les sélections départementales au concours du Meilleur Apprenti de France 2019. Au terme de cette sélection, c’est le jeune Romain Masselin qui a été retenu par le jury de l'épreuve et qui affrontera ses prochains adversaires le 25 février 2019 à Caen pour la sélection régionale…

Ils étaient six. Six jeunes, issus de la promotion de 2e année de CAP, tous issus du CFAIE de Val de Reuil, à vouloir décrocher le précieux sésame pour les qualifications régionales. “Lors de la finale régionale, deux jeunes seront désignés pour participer aux épreuves de la finale nationale”, explique Xavier Lorthios, professeur depuis 29 ans et responsable de l’unité professionnelle Boucherie Charcuterie Traiteur du CFAIE.

« Lors de cette épreuve, nous leur demandons de désosser, parer, ficeler et présenter de manière harmonieuse trois pièces de viande : une épaule d’agneau, un filet de porc et une épaule de bœuf », poursuit Marc Alix, président du syndicat de la boucherie de l’Eure et membre du jury, à l’occasion de ces quatre heures de sélections. « Pour les jeunes qui y participent, c’est à la fois une rampe de lancement pour le CAP qui interviendra pour eux au mois de juin, mais c’est aussi le moyen de prendre goût à ce type de concours qui sont avant tout l’expression de l’art de notre métier », insiste Marc Alix.

Un métier qui a besoin de reconnaissance et pour lequel les mentalités semblent évoluer de manière positive. « Lors de la rentrée 2018, nous avons enregistré une hausse de +8% par rapport à 2017 », explique Xavier Lorthios, persuadé que l’image des concours et leur médiatisation n’y sont pas pour rien. « Nous avons en face de nous des jeunes qui font le choix de venir en boucherie et nous n’enregistrons pas plus de 2 à 3 désistements dans l’année… ». Ce, sur un effectif de 42 jeunes en 2ème année de CAP ou 192 jeunes toutes sections Boucherie Charcuterie Traiteur confondues…

Depuis son arrivée au sein de l’organisme de formation, créé en 1978 sous l’impulsion des Chambres consulaires (Métiers et Commerce et Industrie) de l’Eure, Xavier Lorthios est l’un des moteurs de l’école pour la participation des élèves au concours. « A l’occasion des dernières Olympiades régionales des métiers, nos jeunes sont revenus avec 3 médailles : or, argent et bronze. Et lors de la finale nationale des Olympiades, organisée à Caen, Armand Chéron, notre médaille d’or, a remporté une médaille d’excellence », détaille fièrement Xavier Lorthios.

A cela s’ajoutent également les visites des collégiens en compagnie de professeurs et/ou chef d’établissements. « Ils viennent ici visiter des classes en fonctionnement et peuvent se rendre compte de l’esprit « familial » qui règne ici et qu’ils retrouveront par la suite chez leurs patrons », insiste le professeur. « Dans nos maisons, ce qui compte avant tout, c’est la transmission. C’est pour cela que nous sommes attachés à l’apprentissage et que nous poussons aussi nos jeunes dans les concours. Ils y gagnent en confiance, en maturité… Et n’oublions pas que chaque année, il y a 3 000 postes à pourvoir sur toute la France », précise Marc Alix, par ailleurs boucher à Bernay.

Désormais, les 5 meilleurs Normands (un par département) ont rendez-vous le 25 février 2019 au CIFAC de Caen pour l’organisation de la finale régionale. Au terme de cette épreuve, ils ne seront plus que 2* à représenter la Normandie lors de la finale nationale qui se déroulera cette année les 7 et 8 avril au CFA Simone Veil de Rouen. A la clef, une place au sein de l’équipe de France qui affrontera les autres délégations internationales à l’occasion du challenge européen.

*Le nombre de candidats de chaque région diffère en fonction de la taille de celle-ci et du nombre de jeunes inscrits dans la filière.

MAF-BOUCHERS
Candidats et jury autour des lauréats : 1er Romain Masselin ; 2ème Quentin Moreau ; 3ème Wilfred Gallier
Par  Jacques-Olivier Gasly