Événements
National Normandie Manche Aéronautique Emploi Industrie

Manche : « Chantreuil Mécanique » lance sa nouvelle entreprise « Chantreuil Chaudronnerie » (Rediffusion)

Publié le  13/08/2019
Jacques-Olivier Gasly
L'objectif de Chantreuil Chaudronnerie est de récupérer une partie de la sous-traitance qui représente environ 20% de la future activité, et de proposer des prestations complémentaires à ses clients.

Rediffusion de l'article du 10/04/19

Basée à Picauville dans la Manche, "Chantreuil Mécanique" a ouvert une seconde entreprise dédiée à la chaudronnerie, "Chantreuil Chaudronnerie" pour réintégrer une partie des activités sous-traitées et proposer des activités complémentaires à ses clients.

Créée en 1988, membre de la filière Normandie AeroEspace depuis mars 2017, l’entreprise familiale Chantreuil Mécanique est spécialisée dans l’usinage de précision pour tout type d’application. En pleine croissance, l’entreprise qui compte un effectif de 27 personnes, a doublé son chiffre d’affaires en quatre ans, affichant 2,7 millions d’euros en 2018. Membre de la filière NAE depuis deux ans en vue de développer son activité dans le secteur Aéronautique et Défense, Chantreuil Mécanique a depuis remporté plusieurs contrats avec des donneurs d’ordres de la filière.

Avec pour principaux clients des grands comptes, Chantreuil Mécanique a la capacité de répondre à des exigences pointues en termes de traçabilité, de qualité, de contrôles et fournit un niveau de services élevé comme l’achat de matériaux ou encore les traitements de surface. Parmi ses références, on notera Naval Group pour le sous-marin Barracuda ou encore ArianeGroup.

Il y a quelques mois, l’entreprise lançait une nouvelle activité de chaudronnerie via la création d’une entreprise dédiée : Chantreuil Chaudronnerie. Son objectif est de récupérer une partie de la sous-traitance qui représente environ 20% de la future activité, et de proposer des prestations complémentaires à ses clients.

Créée en août 2018, la nouvelle entreprise a démarré grâce aux commandes des clients historiques et au recrutement de 3 personnes, l’objectif sur un an étant de compter 6 personnes. L’entreprise a obtenu ses premières qualifications de soudeurs et de procédés en début d’année 2019 et compte désormais un opérateur qualifié COFREND II en ressuage.

Ce lancement s’accompagne d’un investissement pour la réalisation d’une extension de son bâtiment actuel sur une surface de 400 m2, pour un montant total de 400 000 euros. Ce nouveau bâtiment, opérationnel en décembre 2019, intégrera notamment un équipement dédié au décapage des pièces chaudronnées.

Source : Communiqué NAE

Par  Jacques-Olivier Gasly