Evénements
Normandie Innovation Aménagement du territoire

Les champions de l’économie Normande

Publié le  10/05/2017
François Colombier
Les champions de l’économie Normande
Les Trophées de l'économie Normande ont été remis à l'occasion du premier anniversaire de l'AD Normandie.

Des graffeurs, un DJ, des présentateurs en tenue de soirée, des têtes de léopard et, surtout, des entreprises… La scène du Théâtre des Arts de Rouen avait un aspect un peu original pour accueillir les Trophées de l'Économie Normande, belle occasion de fêter le premier anniversaire de l'AD Normandie. 200 candidats ont postulé, 29 finalistes ont été retenus dans les cinq catégories : création, innovation, développement, enjeux de demain et Made in Normandy, auxquels se sont ajoutés une distinction pour la " femme de l'année " et un titre suprême, celui de " personnalité de l'année de l'économie Normande ". Celui-ci a été remis, en toute logique, à Jean-Louis Louvel,qui, non content d'avoir fait de PGS un leader mondial dans le domaine des palettes, et fait preuve d'un engagement sans failles au profit de son territoire, qu'il s'agisse du développement des start-ups, du sport ou encore de la presse.

 

 

  • Sept lauréats
     

Dans la catégorie création, ce sont " Les Petits Bonheurs de Normandie " qui ont été distingués.  Basé à Lisieux, Dominique Doucet a passé trente ans au Japon où il a développé plusieurs boulangeries  / pâtisseries, un restaurant et une usine de production de cannelés. Revenu en Normandie en 2015 , il a créé avec sa fille Sandrine, une boulangerie-pâtisserie, avec toujours un regard vers le Japon, vers lequel il engage de nouveaux projets d'exportation. " Grâce au prix reçu lors des trophées, nous pourrons investir dans un laminoir pour développer toute une gamme de produits ", explique-t-il.
 

 

ONIP a remporté le prix Innovation, pour sa gamme de peintures intérieures Clean'Odeur qui capte et détruit les mauvaises odeurs (odeurs de cuisine ou de tabac, humidité) en une heure. Le dirigeant de cette société située à La Vacherie, dans l'Eure, souhaite mener des campagnes de communication dans les médias pour se faire connaître des particuliers et de la distribution.

 

La catégorie développement a couronnée Factem (Bayeux) pour ses casques permettant de transmettre la parole de façon intelligible et en protégeant l'opérateur des nuisances sonores dans des milieux très bruyants, comme ceux de l'aéronautique ou du spatial. La société se positionne sur le marché européen et ambitionne d'aller vers le grand export. 
 

Les enjeux de demain ont mis en avant " Cettefamille " (Argentan) qui anime et accompagne un réseau de familles formées et sélectionnées pour héberger des personnes âgées. En 8 mois, Cettefamille a conquis un réseau de 800 familles partout en France. " Nous allons lancer la réalisation de vidéos courtes de formation pour les accueillants familiaux sur des thèmes comme la nutrition, les activités, la maladie d'Alzheimer, l'incontinence, etc. ", révèle son dirigeant Paul-Alexis Racine Jourdren.
 

Le " Made in Normandie " est tombé dans les filets de Filt (Caen), fabricant de filets et cordons pour un grand nombre d'activités. 
 

Hélène Goujou (Dignitude, Valognes) est la " femme de l'économie ". Son principe, des vêtements de tous les jours aux fermetures astucieuses pour préserver l'autonomie et l'intimité des personnes en perte d'autonomie, équipées de sondes ou de perfusions ou en perte de mobilité. Adaptés aux mensurations et aux besoins de leurs utilisateurs, les vêtements réduisent les manipulations douloureuses de l'habillage. 
 

  • Une communauté de destins 

 

L'ADN a engagé 125 M€ en espace d'un an au profit des entreprises en l'espace d'un an, soit en subvention, avance remboursable, financement en fonds propre… " Nous sommes rentrés au capital d'une dizaine d'entreprises, et nous rentrerons au capital d'une dizaine d'autres avant l'été ", a déclaré Hervé Morin, qui a rappelé l'engagement des CCI dans le domaine de la création ou de la reprise.

 

" Nous allons mettre en place un prêt participatif avec la Banque européenne d'investissement avant la fin de l'année ", a poursuivi le président de la Région, fervent défenseur de la " diplomatie économique ", que ce soit en Russie, Iran, Chine, Taiwan ou Corée du Sud.

 

" Ce qui s'est passé, c'est un changement d'ambiance. La réunification a bousculé des habitudes, des conformismes, et recrée les conditions d'une fierté, d'une communauté de destins ", a souligné Hervé Morin, qui voit dans l'Axe Seine le porteur d'avenir et d'espoir pour la Normandie, avec des projets majeurs autour de l'industrie du futur, de la formation et des compétences ou encore de du tertiaire et du digital. 

 

Source : Normandinamik

Copyright : Normandinamik

Par  François Colombier
La news hebdo
La news hebdo

Recevez chaque semaine l'essentiel de l'actualité économique des CCI Normandie.


Après cet article
Normandie – Quelle dynamique des exportations à l’international ?