Événements
Thématiques Normandie Calvados Développement international

Avec l’extension du Cirale, Goustranville fait un pas de plus vers un grand campus équin international

Publié le  03/08/2018
Jacques-Olivier Gasly
Cirale
Le Cirale, un site précurseur dans le domaine de l’imagerie médicale pour les chevaux
Le Cirale, un site précurseur dans le domaine de l’imagerie médicale pour les chevaux

Hervé Morin, président de la Région Normandie, Sophie Gaugain, vice-présidente de la Région Normandie chargée du développement économique, Jean-Léonce Dupont, président du Département du Calvados, Christophe Degueurce, directeur de l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort (EnvA), Malika Cherrière, présidente du Syndicat Mixte Hippolia, et Ambroise Dupont, président du Fonds Eperon, ont inauguré le 18 juillet 2018, à Goustranville dans le Calvados, l’extension du CIRALE et ses nouveaux équipements.

Ce projet collaboratif d’agrandissements et de construction de la nouvelle unité fait du CIRALE-EnvA un site unique en Europe pour l’imagerie et la pathologie locomotrice équine. La Région Normandie y consacre près de 2,76 millions d’euros.

Le Cirale (Centre d’Imagerie et de Recherche sur les Affections Locomotrices d’Équines) est une antenne de l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort, située à Goustranville.

Il est en particulier doté des technologies suivantes : échographie, radiologie, scintigraphie, IRM dit « debout » (permettent de pratiquer des examens sur chevaux non anesthésiés), tapis roulant grande vitesse, endoscopie, gastrocospie…

Cette antenne de l’EnvA en Normandie est aujourd’hui mondialement reconnue pour son expertise dans le domaine des pathologies locomotrices des chevaux athlètes, au plan clinique, en enseignement initial, spécialisation et formation continue. Avec plus de 1 100 patients référés dont 10% de chevaux étrangers de toutes les disciplines sportives et de courses, le CIRALE représente un outil diagnostic et de recherche de pointe au service des étudiants, des vétérinaires et des propriétaires de chevaux, et constitue ainsi un outil de rayonnement de la Normandie et de la France à l’international.

Le Cirale, un site précurseur dans le domaine de l’imagerie médicale pour les chevaux

En 2005, le Syndicat Mixte Hippolia est né de la collaboration entre la Région et le Département du Calvados. Ce Syndicat Mixte s’appelle désormais Normandie Equine Vallée, maître d’ouvrage unique des travaux réalisés sur les sites de Saint Contest et Goustranville.

Portés par Normandie Equine Vallée et l’EnvA, les travaux et l’achat des équipements, d’un montant total de 5,1 millions d’euros, ont été co-financés par la Région, le Département du Calvados, le Fonds Eperon, le FEDER et l’Etat. La Région Normandie y consacre 2,76 millions d’euros, dont 1,85 million de fonds FEDER.

La construction de la nouvelle aile au bâtiment d’imagerie existant, permet ainsi d’accueillir :

  • Une nouvelle salle de consultation,
  • Une salle de chirurgie orthopédique,
  • Une salle doté d’un IRM dit « couché » (permettant de faire des diagnostics sur des chevaux anesthésiés et donc parfaitement immobiles).
  • Une salle dotée d’un scanner permettant également de faire des diagnostics sur des chevaux anesthésiés,
  • Des boxes de couchage pour l’endormissement et le réveil des chevaux.

Le Cirale est le premier site en France à être doté de ce type d’IRM et le premier site en Europe doté d’un scanner pour les chevaux.

Les nouveaux équipements permettront de développer de nouveaux programmes de recherche, l’enseignement supérieur, la formation continue des vétérinaires et des nouveaux services en faveur des professionnels de la filière équine. Les travaux ont également permis la création d’une piste et d’une carrière permettant la réalisation d’expérimentation en conditions d’effort réel.

Vers un grand campus équin à horizon 2021

Normandie Equine Vallée a pour ambition de créer un véritable campus équin attractif, de dimension internationale et multi-acteurs, créant des synergies entre la recherche, la formation et les acteurs économiques de la filière équine.
Ce projet, estimé à 30 millions d’euros, permettra de voir émerger en 2021:

  • Un Centre Hospitalier Universitaire vétérinaire équin (CHUv équin),
  • Un amphithéâtre connecté de 150 places,
  • Des Espaces Vie et Entreprenariat,
  • Une Cité Etudiante.

Dés l’automne 2018 démarreront les travaux de réalisation du nouveau pôle destiné à la recherche en physiothérapie et rééducation fonctionnelle chez le cheval. Baptisé Kinesia, ce projet d’1,7 million d’euros sera cofinancé par l’Etat, la Région, le Département du Calvados et le Fonds Eperon.

La Région va également soutenir le projet Tendinact à hauteur de 511 804 euros, dont 255 902 euros de fonds FEDER. Porté par l’EnvA, en collaboration avec l’Université de Copenhague et le Royal Veterinary College de Londres, la mise en œuvre de ce projet est prévu d’octobre 2018 au septembre 2019.

Projet de recherche sur les tendinopathies du cheval, il permet de comparer deux protocoles de réhabilitation. Si les résultats sont concluants, la mise au point de biomarqueurs sanguins serait une première mondiale.

Par  Jacques-Olivier Gasly