Événements
Thématiques Normandie Formation Innovation Numérique Seine-Maritime Rouen CCI

L’ESIGELEC fête ses 120 ans

Publié le  25/03/2021
Jacques-Olivier Gasly
L’école d’ingénieurs fête cette année ses 120 ans ! L'occasion de présenter son projet stratégique 2030…

Fondée en 1901 à Paris sous le nom d’École Pratique d’Électricité Industrielle, et reconnue par l’Etat dès 1922, le diplôme d’ingénieur délivré par l’école reçoit la validation de la Commission des Titres d’Ingénieurs en 1936. Mais ce n’est qu’en 1977, après un passage par Beauvais, que l’école pose ses valises à Rouen, où elle est accueillie par la Chambre de Commerce et d’Industrie, pour prendre alors le nom d’École Supérieure d’Ingénieurs en Génie ELECtrique (ESIGELEC*).

Les missions couvertes par l’ESIGELEC sont aujourd’hui essentiellement de trois natures :

  • la formation par le biais de la délivrance du diplôme d’ingénieur mais au-delà dans sa capacité à délivrer des diplômes de masters, de préparer au doctorat et de proposer des diplômes d’établissement au titre de la formation initiale (sous statut étudiant ou en alternance) comme au titre de la formation continue,
  • la recherche et le développement assurés au sein de son laboratoire IRSEEM conduisant à la fois à la création de savoirs et à des résultats applicatifs répondant aux besoins des entreprises,
  • la contribution au développement des entreprises et des territoires par son implication et animation de réseaux autant par les moyens humains que technologiques qu’elle est en mesure de mobiliser en relation avec les entreprises industrielles et de services.

Un plan stratégique 2030 ambitieux

Le plan stratégique 2030 guide le développement de l’école pour les dix ans à venir. Il s’appuie sur l’ensemble des parties prenantes de l’école. Construit à partir de nombreuses concertations avec ses personnels, partenaires et administrateurs, ce plan comprend quatre axes majeurs :

  • Alliance : forte de sa politique de site, l’ESIGELEC veut nouer une alliance avec un réseau d’établissements nationaux, partageant les mêmes valeurs de non-lucrativité et d’intérêt général, afin de renforcer sa visibilité nationale et internationale et son inscription dans la compétition mondiale,
  • Développement : afin d’asseoir de façon incontestable l’école dans sa dimension nationale et internationale, l’ESIGELEC développera plusieurs campus, aussi bien sur le territoire national qu’international. Par ailleurs, elle diversifiera son offre de formation pour répondre aux attentes des entreprises,
  • Talents : l’ESIGELEC veillera à former les talents pour l’industrie et les services du futur. L’école s’assurera de la complétude de leurs compétences (technologiques, managériales, entrepreneuriales…) afin de les inscrire dans la compétition mondiale en étant porteurs de valeurs au service du progrès et du bien-être de tous,
  • Territoire : bien qu’inscrite dans la mondialisation, l’école veillera à être un acteur impliqué sur ses territoires et pour ses entreprises en s’engageant et contribuant à leur développement économique, environnemental, social et sociétal.

 

*A propos de l’ESIGELEC :
L’ESIGELEC Rouen, affiliée à l’Institut Mines Télécom, forme des ingénieurs généralistes recherchés pour leurs compétences en Systèmes Intelligents et Connectés, au travers de 15 dominantes dont Énergie développement durable, Systèmes médicaux, Numérique, Électronique aéronautique automobile, Télécommunications, Robotique, Finance, Ingénieur d’affaires… Elle a formé plus de 12 000 diplômés depuis sa création en 1901 et accueille 2 000 étudiants dont 35 % d’étudiants internationaux. Au-delà du programme Ingénieur l’ESIGELEC propose également des programmes masters et de la formation continue. Son Laboratoire de recherche en systèmes électroniques embarqués, IRSEEM, doté d’équipements de 1er plan, mène des travaux de recherche théorique et applicative qui portent notamment sur la robotique, la compatibilité électromagnétique, la mobilité autonome, le véhicule électrique, l’énergie, la santé…

Par  Jacques-Olivier Gasly