Événements
Normandie Tourisme Aéronautique Transport / Logistique

Aéroports de Caen : +38,98 % en 5 ans !

Publié le  10/01/2017
Jacques-Olivier Gasly
Aéroports de Caen : +38,98 % en 5 ans !
Avec une progression de 38 993 passagers supplémentaires entre 2011 et 2016, Caen la Mer, propriétaire de l’aéroport de Caen, a décidé de réattribuer aux équipes de la CCI Caen Normandie la DSP qui fait d’elle le gestionnaire de cet équipement, pour 5 années supplémentaires.

139 016 ! C'est le nombre exact de passagers commerciaux qui ont été enregistrés en 2016 sur l'aéroport de Caen. " Une progression de +7,68 % par rapport à 2015 dont nous pouvons nous réjouir. A ce titre, nous faisons partie du Top 15 des aéroports français, la première place étant pour Rennes. Caen est 10ème ", s'est ainsi félicité hier Michel Collin, président de la CCI Caen Normandie et de la SAS Aéroport Caen Normandie, lors de la conférence de presse du bilan 2016.

 

Une clientèle très diversifiée, aussi bien intéressée par des prix " à partir de " dès 39 euros pour Lyon et Toulouse, qu'un déplacement vers Bordeaux dans un avion de 19 places à 280 €, même si la clientèle " affaires " reste majoritaire (70 % des billets édités à Caen). " Sur le Caen-Lyon opéré par Hop, nous avons enregistré une hausse de +3,1 % soit 86 921 passagers transportés en 2016 grâce à nos 3 vols quotidiens ", détaille Maryline Haize-Hagron, déjà directrice de l'aéroport de Caen et nouvellement promue à la direction commune des aéroports de Caen et de Deauville.

 

" Ce rapprochement entre les deux structures régionales de Caen et de Deauville va nous permettre de conforter la place normande dans le cadre du renforcement de l'offre aéroportuaire régionale ", a souligné de son côté Joël Bruneau, le président de Caen la Mer qui n'oublie pas que 30 % de la clientèle est originaire de la Manche. " Il s'agit de faire l'inverse de ce qui était demandé jusqu'alors, à savoir faire le choix d'un lieu unique en faisant fi du marché. Nous, nous choisissons d'aller là où sont les clients et les compagnies, sans les payer ". 

 

" Nous avons là un accélérateur d'attractivité ", a pour sa part indiqué Rodolphe Thomas, vice-président de Caen la Mer en charge des infrastructures. " A elles seules, les places de Caen et Deauville représentent 80 % du trafic aérien normand ". Et pouvoir à terme les regrouper avec Rouen et Le Havre, serait aux yeux des élus un moyen de mutualiser " ce qui faisait l'économie d'un local qui devient régional ". Ainsi, lors des salons touristiques, les aéroports ne se feront plus concurrence en valorisant leurs destinations sur des stands distinct, mais diront clairement " où il est possible d'arriver en Normandie et où l'on va ".

 

Afin d'accompagner ce développement et les annonces faites par les compagnies (83 % de sièges en plus au départ de Caen pour Volotea : Toulouse/Figari/Ajaccio/Bastia ; Caen-Nice et Caen-Figari en vol direct tous les samedis dès le 8 avril chez Hop), plusieurs aménagements sont d'ores et déjà programmés, dont l'extension du parking (+ 176 places), pour un montant de 220 000 euros. Suivront très rapidement la mise en place d'un deuxième tapis roulant et la reconfiguration de la zone d'arrivée afin d'améliorer la qualité de service. Et de l'aveu même de la directrice, lorsqu'il faut gérer simultanément 300 personnes au départ et à l'arrivée, les équipes sont un peu à l'étroit. Enfin à l'horizon 2020, c'est la piste elle-même qui pourrait être allongée, passant de 1 900 mètres actuellement à 2 250 ou 2 450 mètres selon les études actuellement en cours.

 

Source : Jacques-Olivier Gasly

Copyright : Normandinamik

Par  Jacques-Olivier Gasly
La news hebdo
La news hebdo

Recevez chaque semaine l'essentiel de l'actualité économique des CCI Normandie.


Après cet article
Bientôt un vol quotidien vers Lyon au départ de Rouen avec HOP! Air France !