Événements
Normandie Innovation Entreprendre

Programme des investissements d’avenir : 25 millions d’euros pour la Normandie… et même plus ! [AUDIO]

Publié le  16/03/2017
Jacques-Olivier Gasly
Programme des investissements d’avenir : 25 millions d’euros pour la Normandie… et même plus ! [AUDIO]
Louis Schweitzer, commissaire général à l’investissement, était en Normandie mercredi. Il est venu à Rouen visiter, en présence du président de Région et de la préfète de Normandie, le campus du Madrillet et signer la déclaration d’intention Etat / Région dans les locaux de l’Insa, relative au Programme des investissements d’avenir.

Depuis la mise en place des investissements d'avenir en 2010 sous Nicolas Sarkozy (sous la dénomination de " grand emprunt ") [35 milliards d'euros puis 12 milliards en 2013 sous la présidence de François Hollande], pas moins de 700 millions d'euros ont été fléchés sur la Normandie pour accompagner 132 projets. " Mais l'histoire doit-elle s'arrêter là ? ", questionne Louis Schweitzer. Non ! bien entendu. Et c'est justement pour présenter le PIA III que le commissaire général à l'investissement a entamé un tour de France des régions.

 

" PIA III, ce sont 10 milliards d'euros attribués sur la même base philosophique que les deux premiers : l'excellence, l'innovation et la coopération. L'excellence, car ce programme a vocation à aider les meilleurs, d'où le recours à un jury d'experts internationaux et une évaluation tous les 4 à 5 ans pour continuer à bénéficier du financement. Innovation, car nous nous intéressons aux technologies de pointe ou à l'innovation d'usage. Enfin coopération, car en France, nous faisons bien moins bien que nos voisins européens. Ce n'est pas une tradition dans nos universités ou écoles d'ingénieurs ", détaille Louis Schweitzer.

Une dimension régionale confortée
Autre disposition non négligeable du PIA III, la reconnaissance du rôle essentiel des régions. Là où PIA I ne prévoyait rien, la version II mobilisait 50 millions d’euros. Sur la version III, ce sont désormais 500 millions qui seront mobilisables, dès lors que l’Etat et les régions auront sélectionné leurs dossiers. Une enveloppe qui se décompose en deux parties : 
  • subventions et avances remboursables
  • fonds propres
Ce qui pour la Normandie correspond à 2 x 12,5 millions d’euros pour la part Etat.
 
« Nous serons présents sur les deux tableaux », a assuré pour sa part Hervé Morin, mettant en avant le rôle déterminant du fonds d’investissement régional de 100 millions d’euros. Car le principe de financement qui prévaut sur ce type de dossier, c’est la parité. Lorsque l’Etat apporte 1, la région en fait de même

Source : Jacques-Olivier Gasly

Copyright : Normandinamik

Par  Jacques-Olivier Gasly
La news hebdo
La news hebdo

Recevez chaque semaine l'essentiel de l'actualité économique des CCI Normandie.


Après cet article
Interview d’Emmanuel Veillard, du laboratoire LCS à Caen (14)