Événements
Normandie Numérique Développement international Entreprendre

Un nouveau DG pour l’entreprise normande Saagie

Publié le  04/05/2017
Jacques-Olivier Gasly
Un nouveau DG pour l’entreprise normande Saagie
Pour accélérer son développement aux Etats-Unis, l'entreprise rouennaise Saagie se dote d’un nouveau directeur général.

Jérôme Trédan, spécialiste ventes et marketing pendant plus de 14 ans chez Microsoft, vient de prendre la direction de la plateforme normande Big Data Saagie. Créée en 2013 par Arnaud Muller sous l'entité Creative Data, l'entreprise évolue en avril 2016 pour devenir Saagie. C'est d'ailleurs à cette même époque que Jérôme Trédan rejoint le comité de direction de Saagie (septembre 2016) à l'occasion d'une levée de fonds de 4.2M€, et aujourd'hui chargé de seconder son fondateur.

 

Sélectionnée par Bpifrance et Business France en compagnie de 17 autres startups en hyper croissance, Saagie a rejoint le programme d'accélération "Impact USA". Un programme destiné à faciliter la conquête du marché américain auquel Arnaud Muller va désormais se consacrer. CEO et fondateur de l'entreprise, Arnaud Muller part s'installer à San Francisco afin de développer l'entreprise sur ce marché.

 

Le cœur de métier de Saagie : les projets big data, c'est-à-dire la mise en place de process permettant la collecte, le traitement et la restitution des données au service d'un utilisateur finale. Grâce à sa Data Fabric, Saagie est par exemple capable d'analyser des données issues des automates, des capteurs IoT et de la GMAO (gestion de la maintenance) dans le but d'identifier des séquences d'évènements pouvant conduire à des pannes. Saagie a récemment accompagné Bouygues Energies et Services et Aéroports de Paris dans leur stratégie de maintenance des convoyeurs de bagages à Roissy.

Source : Rédaction Normandinamik

Copyright : Normandinamik

Par  Jacques-Olivier Gasly
La news hebdo
La news hebdo

Recevez chaque semaine l'essentiel de l'actualité économique des CCI Normandie.


Après cet article
DHL investit 1,5 million d’euros en Seine Maritime