Événements
Normandie Emploi

Normandie : les chiffres du chômage

Publié le  25/08/2017
François Colombier
Normandie : les chiffres du chômage
Pôle Emploi vient de dévoiler les chiffres du marché du travail en Normandie pour le mois de juillet.

Fin juillet 2017, en Normandie, le nombre de demandeurs d'emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s'établit à 172 050. Ce nombre augmente de 0,9% en trois mois (soit +1 490 personnes). Il progresse de 0,1% en un mois (+250 personnes) et diminue de 1,4% en un an. Le cap des 170 000 a été dépassé en avril 2014, avec un plus haut à 179 660 en février 2016.

 

Le nombre de demandeurs d'emploi tenus de rechercher un emploi, ayant ou non exercé une activité dans le mois (catégories A, B, C) s'établit à 291 930 fin juillet 2017, le total le plus élevé jamais atteint. Ce nombre augmente de 1,4% en trois mois (+3 930 personnes). Il progresse de 0,5% en un mois (+1 390 personnes) et de 2,2% en un an.

 

Le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégorie A diminue dans trois départements en trois mois : -1,1% dans la Manche et l'Orne, -0,1% dans le Calvados. Il progresse en Seine-Maritime (+1,5%) et dans l'Eure (+2,5%). En chiffre brut, on compte 73 930 personnes dans cette catégorie en Seine-Mariitme, 34 070 dans le Calvados, 32 050 dans l'Eure, 19 290 dans la Manche et 12 710 dans l'Orne .

 

En catégories A, B, C et en trois mois, le nombre de demandeurs d'emploi progresse dans quatre départements normands : +1,9% en Seine-Maritime (121 420), +1,7% dans l'Eure (54 300), +1,5% dans l'Orne (21 810) et +0,8% dans le Calvados (59 140). Il diminue de 0,1% dans la Manche (35 260). 

 

  • Divergences

 

En France, Pôle Emploi a vu affluer en juillet 34.900 chômeurs supplémentaires (+1,0%), une forte hausse à contre-courant des autres indicateurs économiques.

 

Le mois dernier, le nombre de chômeurs (catégorie A) inscrits à Pôle emploi a atteint 3,52 millions en métropole et 3,78 millions en France entière, des niveaux inédits depuis l'été 2016. La hausse a principalement frappé les jeunes (+2,8%), même si la situation des seniors s'est aussi détériorée (+0,3%). Le chômage de longue durée a lui aussi augmenté (+0,8%).
 
Au-delà des à-coups de l'indicateur, qui alterne bons et mauvais mois, la tendance est clairement à la hausse: c'est le cas sur trois mois (+1,3%) et depuis le début de l'année (+1,5%). L'indicateur est même en légère progression (+0,1%) sur un an, une première depuis mars 2016.
 
Sur le seul mois de juillet, il enregistre également une forte hausse (+1,1%) en incluant les demandeurs d'emploi ayant exercé une activité au cours du mois (catégories B et C). Il atteint 5,62 millions de personnes en métropole et 5,93 millions en France entière.
 
De fait, la mauvaise tendance des chiffres de Pôle emploi est à contre-courant des autres indicateurs du marché du travail, tous passés au vert dans le sillage d'une croissance qui pourrait, selon des économistes, dépasser les 1,6% en 2017.
 
Le taux mesuré par l'Insee, par exemple, poursuit sa baisse. Seul indicateur du chômage reconnu à l'international, il a reculé de 0,1 point au deuxième trimestre, pour s'établir à 9,2% de la population active en métropole et à 9,5% en France entière. Il est même en baisse de 0,5 point sur un an.
 
Contre-intuitive, la divergence entre les indicateurs de Pôle emploi et de l'Insee s'explique par le fait qu'ils ne mesurent pas le chômage de la même manière: Pôle emploi comptabilise les inscrits sur ses listes, alors que l'Insee réalise une enquête auprès de 110.000 personnes. Les seniors inscrits à Pôle emploi ne sont pas comptabilisés par l'Insee s'ils ne cherchent plus activement un emploi. A contrario, certains jeunes, chômeurs pour l'Insee mais inéligibles à l'assurance chômage, ne s'inscrivent pas à Pôle emploi.
 
Les chiffres de Pôle emploi, eux, peuvent avoir été affectés par la baisse des prescriptions de contrats aidés au deuxième semestre: le gouvernement a décidé de réduire la voilure d'un dispositif qu'il juge 'coûteux' et 'pas efficace', et si l'enveloppe a été portée à 310.000 contrats aidés pour 2017, cela reste bien inférieur aux 459.000 conclus en 2016.
 

 

Source : Pôle Emploi, AFP

Copyright : Normandinamik

Par  François Colombier
La news hebdo
La news hebdo

Recevez chaque semaine l'essentiel de l'actualité économique des CCI Normandie.


Après cet article
46 organisations professionnelles écrivent aux candidats