Evénements
Normandie

Normandie : les signes de la reprise

Publié le  19/09/2017
François Colombier
Normandie : les signes de la reprise
Plusieurs études économiques en témoignent : croissance et investissement repartent du bon pied en Normandie.

" La reprise est là. La Normandie est sur des niveaux de croissance supérieurs à la moyenne nationale. De belles implantations sont à venir, nous sommes la première région française pour les intentions d'embauche, le niveau de création d'entreprise est très élevé, les procédures collectives sont en diminution. Il y a de vrais motifs d'espoirs et de satisfaction ". Le président de la région Normandie, Hervé Morin, avait le sourire en commentant les chiffres du premier baromètre des entreprises normandes publié par l'Ordre des Experts-Comptables.

 

Dans ce document, qui recense les performances de 24 000 entreprises régionales, les chiffres sont très rassurants en termes de croissance : le second trimestre 2017 a été excellent, toutes tailles et tous secteurs confondus, avec un taux de croissance de + 3,4 %. " 2016 a été une année où la reprise a commencé à se construire ", analyse Damien Charrier, président de l'Ordre des experts-comptables de Normandie. " La croissance était encore timide, à + 0,9% contre 1,2 % en France, l'investissement reprenait à un rythme peu soutenu, l'économie se réveillait doucement ".

 

 

  • Le moral suit

 

 

Mais les performances de 2018 indiquent une réelle accélération. L'Ordre des experts Comptables signale e notamment les excellents résultats des entreprises du secteur de l'hébergement – restauration, le rebond de l'industrie et la croissance soutenue du commerce. La progression est moindre pour les secteurs de la construction et de l'agriculture. 

 

Seul petit bémol, on observe toujours des situations contrastées selon les départements de la région, avec l'Eure et surtout l'Orne qui affichent des performances nettement plus modestes que celles des trois autres départements de la région.  

 

Ce qui peut laisser penser à un effet durable de ce commencement de reprise se retrouve dans l'amélioration des dépenses d'investissement des TPE / PME.

 

Les dix ans de crise n'ont pas été effacés pour autant. Les trésoreries continuent à être tendues, comme le constate Hervé Morin : " l'ADN est très sollicitée pour accompagner le financement du développement. C'est notre problématique des prochains mois : la reprise d'activité impacte les fonds de roulement. Nous devons être en mesure d'accompagner la relance de la croissance en soutenant les trésoreries ". 

 

Le baromètre des affaires de CCI de Normandie avait déjà indiqué il y a quelques semaines le redressement de l'économie régionale. Dans un contexte " de reprise de la croissance française ", les chefs d'entreprise normands " constatent également une amélioration de leurs indicateurs d'activité ", peut-on lire dans le document. La santé financière des entreprises régionales, " en particulier dans le secteur de la construction ", est " meilleure qu'au semestre précédent ". Près d'un tiers des chefs d'entreprise a constaté une hausse de leur chiffre d'affaires.

 

 Portés par ces bons résultats, les dirigeants témoignent " d'un réel optimisme " pour le second semestre, et se montrent " particulièrement confiants " sur l'accélération de la reprise économique. Cette tendance est très marquée pour l'industrie et la construction, et tout autant pour le commerce, qui " attend une embellie pour la fin de l'année ".

 

 

 

 

Copyright : Normandinamik

Par  François Colombier
La news hebdo
La news hebdo

Recevez chaque semaine l'essentiel de l'actualité économique des CCI Normandie.


Après cet article
Retour de CES : les Normands ont misé juste