Événements
Développement international Seine-Maritime Transport / Logistique Industrie chimique Rouen

Depuis Grand-Quevilly, Borealis entend rayonner sur le monde

Publié le  27/09/2017
Jacques-Olivier Gasly
Depuis Grand-Quevilly, Borealis entend rayonner sur le monde
Tout juste réhabilité pour les besoins de l’entreprise Borealis, le quai Grand-Quevilly vient d’être inauguré. Un équipement en plein cœur du port de Rouen qui doit accompagner le développement de l’industriel.

Les ambitions du groupe autrichien Borealis sont claires : devenir à compter de 2022 le N°2 européen dans la production des fertilisants azotés. Acteur dans les domaines de la chimie et des plastiques Borealis a également été le repreneur des activités de GPN, filiale de Total, dans le secteur des engrais, dont le site historique de Grand-Quevilly, créé en 1913. " Il s'agit de notre plus grosse usine en Europe. Elle dispose d'une capacité de production de 3,3 millions de tonnes et 360 personnes y travaillent ", explique Sylvain Busnot, directeur du site.
 

D'un montant de 3,7 millions d'euros cet aménagement a été financé dans le cadre du contrat de plan interrégional de la Vallée de la Seine (46 % Haropa, 40 % Etat, 14 % Région). " Grâce au fleuve, à la Seine, les industries se sont développées sur ce territoire depuis le 19ème siècle. Nous avons grandi avec ces usines et leurs aléas. Et c'est une fierté de pouvoir constater qu'un industriel puisse porter un projet de développement ambitieux sur la Métropole ", s'est ainsi réjouit Frédéric Sanchez, président de la Métropole Rouen Normandie.
 

Car en effet, si le port et ses partenaires ont pris à leur charge le financement de cet ancien quai construit en 1946, anciennement dénommé le quai Maprochim, c'est parce que le caractère stratégique qu'il revêt s'intègre dans un plus vaste plan d'investissement du groupe sur le site.
 

" Grâce à ce quai qui est désormais opérationnel, nous venons de charger 12 000 tonnes vers le Mozambique qui ont ensuite été acheminées par camions au Zimbaoué. Cela depuis ce quai, grâce à la Seine. Et ce type de chargements, nous allons les amplifier, notamment vers le sud de l'Angleterre ou encore l'Irlande. Notre objectif est de multiplier par 4 en 2020 le tonnage au départ de notre usine " détaille Markku Korvenranta, vice-président de la division Chimie et tout spécialement venu de Vienne pour l'occasion. Et pour mener à bien cette ambition, ce ne sont pas moins de 125 millions d'euros sur plusieurs années qui ont été engagés sur le site de Grand-Quevilly.
 

La preuve que " lorsque l'Etat investit aux côtés d'acteurs privés, nous créons les conditions d'un jeu collectif qui nous permet ensemble de contribuer au développement économique du territoire ", se réjouit  Fabienne Buccio, la Préfète de Région.

 

Source : Jacques-Olivier Gasly

Copyright : Normandinamik

Par  Jacques-Olivier Gasly
La news hebdo
La news hebdo

Recevez chaque semaine l'essentiel de l'actualité économique des CCI Normandie.


Après cet article
Waltersperger
Développement international
27/06/2018
Nouvel élan pour les Verreries et Cristalleries Waltersperger