Événements
Normandie Seine-Maritime Transport / Logistique Aménagement du territoire Entreprendre

Le Tréport : 3 millions d’euros d’investissement

Publié le  29/01/2018
Jacques-Olivier Gasly
Le Tréport : 3 millions d’euros d’investissement
Le Tréport dispose d’une nouvelle écluse destinée à pérenniser l’activité de son port de commerce.

Cela faisait plus de 10 ans qu'elle était attendue. Construite en 1982, l'écluse du port du Tréport (76) n'avait fait l'objet d'aucune opération de maintenance depuis sa mise en service et son état faisait craindre le pire aux usagers : plaisanciers, pécheurs et industriels. Classé 3ème port de Seine-Maritime en termes de tonnage manutentionné, derrière Le Havre et Rouen, les travaux étaient donc devenus indispensables. 
 

" Je me réjouis que nous ayons pu trouver ici cette coopération intelligente et complémentaire avec la Région pour financer à parts égales le montant des travaux ", explique Pascal Martin, président du Département de la Seine-Maritime. D'un total de 3,3 millions d'euros, ces travaux concernent en effet un équipement relevant de la compétence du Département qui " en assure les charges de gestion et les coûts d'investissement, d'entretien et de fonctionnement ".
 

" Vous avez là une écluse automatique qui offre toutes les garanties de pérennité des activités commerciales présentes sur le port ", explique aux élus présents pour l'inauguration du nouvel équipement Thierry Le Mauf, responsable du port à la CCI. Le port de commerce du Tréport est en effet géré par la CCI Littoral Hauts-de-France en sa qualité de concessionnaire. " Celle-ci s'ouvre et se ferme en un peu moins de 3 minutes, mais surtout, nous avons été en mesure, grâce aux travaux d'étanchéité et à un nouveau système de pompes, d'allonger la plage d'ouverture des portes ".
 

Jusqu'alors celle-ci se faisait 1h30 avant et après la pleine mer. Grâce à ce nouvel équipement, ce délai passera désormais à 2h, 2h30 en fonction de la météo. Un gain de temps non négligeable pour permettre à un nombre plus important de navires de l'emprunter.
 

" La bonne santé du port de commerce pour une ville comme Le Tréport est très importante ", souligne Jérôme David, vice-président de la CCI Littoral Hauts-de-France en rappelant que 300 emplois sont directement liés à l'activité du port. " Et en réalisant ces travaux, c'est aussi la pérennité des entreprises qui est encouragée ".
 

Chaque année, le bassin de commerce accueille entre 70 et 80 navires, et sur l'exercice 2017, en dépit d'une période compliquée en raison des travaux, le trafic s'est établi à 262 000 tonnes, soit 10 000 tonnes de plus qu'en 2016. Un trafic essentiellement assuré par deux entreprises : Clariant (produits à base d'argile) et Timac Agro (fabrication d'engrais). A elles seules, elles représentent 80 % de l'activité commerciale du port. Suivent ensuite l'exploitation des graves de mer (fabrication du béton) ainsi que l'exportation de déchets de pneus et de granulés fabriqués à partir de galets.

 

Source : J-O.Gasly

Copyright : Normandinamik

Par  Jacques-Olivier Gasly
La news hebdo
La news hebdo

Recevez chaque semaine l'essentiel de l'actualité économique des CCI Normandie.


Après cet article
Normandie – L’entreprise, un patrimoine vraiment vivant