Événements
Normandie Emploi

Normandie : l’emploi des cadres en progression

Publié le  20/02/2018
Jacques-Olivier Gasly
Normandie : l’emploi des cadres en progression
Après une embellie exceptionnelle des recrutements cadres en 2016 (+40 %) et une nécessité de « digérer » cet afflux massif sur l’année 2017, 2018 devrait être une année de progression limitée…

Comme tous les ans à pareille époque, l'APEC, Association Pour l'Emploi des Cadres, publie son étude annuelle sur les prévisions de recrutements cadres pour l'année à venir. Au même titre que la sécurisation du parcours professionnel des cadres salariés, demandeurs d'emploi ou jeunes diplômés ; la sécurisation des recrutements pour les entreprises ; la collecte et la diffusion des offres d'emplois cadres, " la diffusion de la veille et des études sur l'emploi des cadres fait partie de nos quatre missions prioritaires ", explique Jean Loisel, président du comité paritaire régional APEC Normandie.
 

Pour l'année 2018, l'enquête Panel Apec Entreprises réalisée auprès d'entreprises normandes* laisse envisager un volume de recrutement compris entre 5 060 et 5 790 cadres. " Il s'agit de la fourchette haute et de la fourchette basse, soit une progression variant de -5 % à +9 % par rapport à l'année 2017 ", détaille Marc Lesueur, délégué régional de l'Apec en Normandie. Une estimation régionale qui diffère des résultats nationaux où la progression pourrait avoisiner les +13 %, soit de 248 00 à 271 000 embauches cadres en 2018. " Un particularisme régional que l'on retrouve également sur les fonctions recherchées par les entreprises ", souligne le délégué régional.
 

En effet, à chaque environnement économique correspond une représentation différente. Et dans une région de tradition industrielle, c'est en premier lieu sur le poste " Commercial " que les entreprises envisagent de recruter (21 %), quand au niveau national les entreprises vont lui préférer le poste " informatique ". Une fonction qui en Normandie pointe en huitième et avant-dernière position avec 2% des intentions de recrutement…

Un positionnement confirmé par les professionnels du secteur à l'image de Fanny Cannessant, en charge de la question ressources humaines au sein de l'entreprise normande Proxiad, spécialisée dans les services du numérique. " Sur les 93 collaborateurs qui composent notre entreprise, 90 % sont des cadres. Mais nos recrutements sont intimement liés aux besoins de nos clients… ". Un secteur qui doit également faire face à une concurrence accrue en termes d'acteurs et notamment à celle des start'up.
 

A contrario, au sein de l'entreprise Lubrizol, ce ne sont pas moins de 30 recrutements par an sur les trois dernières années qui ont été réalisés. " Dans la mesure du possible nous essayons de privilégier la mobilité interne en mettant en place un plan de succession afin de fidéliser les cadres. Mais par ce jeu de montée en compétence, nous comptabilisons néanmoins 1/3 des postes pourvus en interne et 2/3 en recrutements externes ", détaille quant à elle Claire Noël, HR Business Partner de l'entreprise dont le siège européen se situe à Rouen.
 

Plus globalement, 10 % des entreprises normandes interrogées envisagent d'accroître leur effectif cadres contre 3 % qui envisagent à l'inverse de le réduire. Et c'est en Seine-Maritime que les entreprises sont les plus confiantes. Elles sont en effet 12% à envisager une augmentation de l'effectif cadre, devant le Calvados (11 %), l'Eure et l'Orne (9%) et la Manche (6%).

 

*561 entreprises interrogées avec un taux de réponse de 80 %. A elles seules ces entreprises représentent 7 000 cadres sur les 110 000 employés en Normandie.

 

Source : J-O.G.

Copyright : Normandinamik

Par  Jacques-Olivier Gasly
La news hebdo
La news hebdo

Recevez chaque semaine l'essentiel de l'actualité économique des CCI Normandie.


Après cet article
Des réfugiés pour lutter contre les métiers en tension…