Événements
Thématiques

La croissance du PIB français serait plus robuste qu’attendu en décembre, à 1,9 % en 2018

Publié le  26/03/2018
Jacques-Olivier Gasly
La croissance du PIB français serait plus robuste qu’attendu en décembre, à 1,9 % en 2018
Afin d’apporter une contribution aux débats économiques nationaux et européens, la Banque de France diffuse périodiquement des prévisions macroéconomiques relatives à la France, effectuées dans le cadre de l’Eurosystème et portant sur l’année en cours ainsi que les deux années suivantes. Certaines sont suivies d’une analyse plus détaillée avec des coups de projecteurs sur certaines thématiques.

La croissance du PIB français serait plus robuste qu'attendu en décembre, à 1,9 % en 2018. Puis elle demeurerait au-dessus de son rythme potentiel actuel, à 1,7 % en 2019 et 1,6 % en 2020. La demande intérieure ne ralentirait que légèrement de 2018 à 2020 grâce à la progression soutenue de la consommation des ménages, liée à la fois à la progression des revenus d'activité et aux mesures de baisses des prélèvements obligatoires.

L'investissement total demeurerait un moteur de la croissance avec une composition plus équilibrée que ces dernières années. En outre, la croissance française ne serait plus freinée par le commerce extérieur grâce à un fort rebond attendu des exportations en 2018, qui ralentiraient ensuite à l'horizon 2019-2020 du fait d'un environnement extérieur moins favorable (effet retardé de l'appréciation récente du change, demande mondiale moins vigoureuse).

 

L'inflation mesurée par l'indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) se redresserait nettement en 2018, à 1,6 % en moyenne annuelle, après 1,2 % en 2017, en particulier sous l'effet de la remontée des prix de l'énergie et des hausses de taxes sur le tabac. Elle évoluerait toutefois avec quelques à-coups, se repliant à 1,4 % en 2019 avant d'augmenter plus franchement en 2020, à 1,8 % en moyenne annuelle.

 

L'inflation hors produits alimentaires et énergie, comme la hausse du déflateur du PIB, resteraient faibles en 2018, avant de se redresser assez nettement à l'horizon 2020 en lien avec la forte baisse du chômage.

 

Prévisions économiques - Mars 2018
 

 

Source : Banque de France

Par  Jacques-Olivier Gasly
La news hebdo
La news hebdo

Recevez chaque semaine l'essentiel de l'actualité économique des CCI Normandie.


Après cet article
Tourisme – La Normandie se dote d’un outil Internet de séjour