Événements
Manche Industrie

Depuis Mortain (50), Acôme exporte ses câbles dans le monde entier

Publié le  26/03/2018
Justine Hunault
Depuis Mortain (50), Acôme exporte ses câbles dans le monde entier
Mobilité connectée, très haut débit, mutation des réseaux : l’entreprise Acome est présente aux quatre coins du monde depuis Mortain, dans la Manche. Une entreprise où innovation et investissement sont de mise…

Acome pourrait se contenter de son statut de plus importante SCOP de France (près de 1 100  salariés) et d'être l'un des plus grands centres de production de câbles en Europe. Mais le groupe, installé depuis 32 ans en Normandie, voit plus loin et ne cesse d'investir et d'innover. " L'industrie du câble est une industrie d'avenir.
 
Dans n'importe quelle technologie, on trouve du câble : l'énergie, les bâtiments, les véhicules, les infrastructures ", explique le PDG Jacques de Heere. La croissance du chiffre d'affaires le prouve, puisqu'il approche pour la première fois les 500 M€, contre 452 en 2016, même si les marges se réduisent en raison de l'augmentation des matières premières, au premier rang desquelles se trouve le cuivre.
 
 

 

 
Acome poursuit son expansion dans le monde, en Afrique du Nord, avec l'inauguration d'une première filière automobile au Maroc, en Chine, avec la création d'une cinquième usine à Wuhan, pour développer les câbles de puissances des véhicules électriques et hybrides du marché local, et au Brésil. " Il s'agit d'être au plus près des grands donneurs d'ordre ", précise Jacques de Heere. Mais cela ne veut pas dire qu'Acome oublie ses racines : " Notre priorité est de défendre l'emploi industriel en France ". Pour preuve, les 27,7 M€ qui sont investis dans les trois prochaines années sur le site de Mortain.
 
Des efforts, accompagnés par l'État et la Région, qui s'expliquent par la nécessité d'adapter l'outil de travail et d'augmenter les capacités de productions télécoms et automobile. " Nous devons répondre présents sur la montée en débit, la fiabilité, la densification, la latence, la consommation d'énergie ", énumère Jacques de Heere.
 

Source : Magazine Normandinamik #25 | Mars-Avril 2018

Copyright : Normandinamik

Par  Justine Hunault
La news hebdo
La news hebdo

Recevez chaque semaine l'essentiel de l'actualité économique des CCI Normandie.


Après cet article
Equi-Projets