Événements
Thématiques Démographie Normandie Emploi Commerce

Crise sanitaire de Covid-19 : les femmes nettement majoritaires dans les métiers-clés en Normandie 

Publié le  05/10/2021
Jacques-Olivier Gasly
167 000 Normandes ont continué de travailler en présentiel dans les métiers-clés pendant le premier confinement. Elles représentent 60 % des emplois des métiers clés. Des emplois souvent moins qualifiés et moins rémunérés que l’ensemble des actifs normands en emploi. 

Les services de l’Insee viennent de publier une étude portant sur la représentation des métiers clef durant la crise sanitaire de Covid-19. Aides à domicile, caissières ou vendeuses, aides-soignantes, infirmières… les femmes ont été nettement majoritaires dans les métiers-clés ! 

Pendant le premier confinement lié à la pandémie de Covid-19, l’arrêt brutal de certaines activités du 17 mars au 11 mai 2020 avait engendré un recours massif au télétravail. Mais un certain nombre de femmes et d’hommes dont l’activité était nécessaire pour répondre aux besoins vitaux de la population (se nourrir, se soigner, etc.) avaient continué de travailler en présentiel dans des métiers-clés.

Quelques 278 000 Normands ont exercé un des 35 métiers-clés (pour comprendre ; recensement de la population de l’Insee de 2018), avec une nette majorité de femmes (167 000 actives, soit 60 % de l’ensemble des emplois-clés). Ces métiers-clés représentent 21 % de la population active en emploi, une part comparable aux autres régions françaises hors Île-de-France. En Normandie, 26 % des femmes en emploi exercent un métier-clé contre 17 % des hommes.

Des métiers souvent moins qualifiés et moins bien rémunérés, notamment pour les femmes

Les métiers-clés, qui ont permis le maintien des fonctions essentielles de la société, sont d’un niveau de qualification souvent moins élevé que l’ensemble des professions. Les deux tiers des métiers-clés exercés par les femmes se concentrent dans cinq métiers de niveau de qualification intermédiaire ou faible : aide à domicile, caissière ou vendeuse dans des commerces essentiels, aide-soignante, infirmière hospitalière et agente hospitalière.

Pour les hommes aussi, les cinq métiers-clés les plus fréquents concentrent la moitié des travailleurs : routier, caissier ou vendeur dans des commerces essentiels, technicien essentiel, livreur et force de l’ordre.

Par  Jacques-Olivier Gasly