Événements
Normandie Seine-Maritime Aménagement du territoire Rouen Industrie CCI

Elections municipales : la CCI Rouen Métropole interpelle les futurs candidats

Publié le  22/07/2019
Jacques-Olivier Gasly
De gauche à droite : Frédérick Hubin, secrétaire de la CCI Rouen Métropole & Vincent Laudat, président de la CCI Rouen Métropole.
Avec Ambition 2030, la CCI Rouen Métropole positionne la question économique au coeur du débat électoral.

En mars 2020, les Français et citoyens de l’Union européenne en âge de voter seront appelés aux urnes à l’occasion des élections municipales. Un épisode de la vie locale que le président de la CCI Rouen Métropole et les membres de son bureau entendent mettre à profit pour porter haut la voix des entreprises.

“Notre objectif n’est absolument pas de désigner un candidat ou d’afficher des préférences”, prévient Vincent Laudat, président de la CCI Rouen Métropole. “Ce que nous souhaitons, c’est que les candidats, quels qu’ils soient, abordent les questions économiques en disposant d’informations qualifiées et surtout qu’ils disposent d’éléments tangibles sur les attentes des chefs d’entreprise, attentes qui ne seront certainement pas les mêmes à Rouen, à Elbeuf ou à Dieppe ”.

Pour ce faire, la CCI va prochainement adresser à l’ensemble des chefs d’entreprise élus (soit près d’une centaine de personnes) un questionnaire qui va constituer en quelque sorte la base d’une réflexion plus étoffée, disponible en ligne cette fois-ci, et accessible à l’ensemble des 26 000 ressortissants de la CCI Rouen Métropole. “L’objectif est que nous puissions compiler l’ensemble de ces données pour la fin de l’année afin de présenter les préoccupations des entreprises à l’ensemble des acteurs des différents territoires que nous regroupons, dès les voeux de 2020”, assure Vincent Laudat.

Un exercice que les équipes de la CCI appréhendent avec sérénité, suite à l’organisation l’hiver dernier des réunions territoriales du Grand Débat National. “L’autre aspect sous-jacent à cette consultation, c’est la capacité de nos territoires à séduire et à accueillir des entreprises, mais aussi à les retenir. Notre souhait est de pouvoir conserver localement les sièges sociaux des entreprises déjà implantées, et non qu’ils soient délocalisés sur Paris ou ailleurs parce que le développement de telle ou telle entreprise n’est plus possible”, exprime Frédérick Hubin, secrétaire de la CCI Rouen Métropole et lui même chef d’entreprise.

“Si nous prenons l’exemple d’Ambition 2020, qui avait en son temps fait remonter aux chapitres des attentes de chefs d’entreprise la nécessité de pouvoir contourner Rouen sans s’y arrêter, peut-être n’avions-nous pas été entendus sur le contournement Ouest. C’est aussi le fait d’avoir remonté la nécessité d’un soutien accru pour le développement de l’enseignement supérieur qui a permis la fusion des deux écoles de commerce de Rouen et de Reims au sein d’un établissement unique : Néoma. Enfin ce sont aussi les retours des entreprises sur leur volonté de travailler de manière plus étroite avec les écoles, la recherche et l’ensemble des entreprises du territoire qui a permis la constitution de la stratégie d’innovation de la Métropole et la mise en place de Rouen Autonomous Lab ou encore de l’Écosystème Cléon 4.0. C’est en quelque sorte la question du renouveau économique qui est en jeu”, résume Vincent Laudat.

Complément d'information avec Vincent Laudat, au micro de Jacques-Olivier Gasly

  • Ambitions 2030, qu’est-ce que c’est ?
  • Comment va se faire cette consultation ?
Par  Jacques-Olivier Gasly