Événements
Thématiques Normandie Formation Numérique Manche Tourisme Cherbourg Saint-Lô

FIM CCI Formation : du nouveau pour la formation « Responsable d’Établissement Tourisme Hôtellerie Restauration »

Publié le  25/06/2020
Jacques-Olivier Gasly
Dispensée depuis plusieurs années dans la Manche, au sein de FIM CCI Formation, le Bachelor « Responsable d’hébergement Tourisme Hôtellerie Restauration » évolue et propose désormais 40 % de la formation à distance !

Impacté dès les premiers jours du confinement, le secteur de la formation a dû s’adapter et très rapidement proposer à ses apprenants des sessions distanciées, ce qui a notamment été le cas pour FIM CCI Formation (lire notre article du 24/04/2020). Une situation inédite qui, après retour d’expérience, a révélé de nombreux aspects positifs. A tel point que le calendrier pour les apprenants du Bachelor Responsable d’Établissement Tourisme Hôtellerie Restauration s’est vu complétement modifié pour la rentrée prochaine.

« Désormais, 40 % de la formation sera réalisée à distance », explique Stéphanie Mostel, responsable de la formation au sein de FIM CCI Formation. « Concrètement, au lieu des 16 semaines initiales de formation réalisées en centre par le passé, les jeunes ne seront en présentiel que 9 semaines dès la rentrée 2020. En revanche, lorsqu’ils sont en apprentissage en entreprise, ils auront systématiquement une journée de cours à distance », détaille Stéphanie Mostel. Un plus indéniable en matière de suivi car désormais les stagiaires n’auront plus de longues périodes en entreprise, lesquelles peuvent aller jusqu’à deux mois, sans avoir de cours entre deux…

Un programme directement inspiré des enseignements du confinement !

Si la notion d’enseignement à distance était déjà dans les tuyaux de la formation, le confinement a joué un rôle d’accélérateur indéniable. « Passer du jour au lendemain à une formation 100 % distanciée nous a permis de tester en pratique la théorie, mais surtout d’identifier ce qui fonctionne ou ce qui est plus compliqué à mettre en œuvre », souligne la responsable de formation.

C’est ainsi que si les équipes pédagogiques ont rapidement constaté une très bonne réactivité et adaptation des jeunes et des formateurs à cet enseignement à distance, elles ont également remarqué que dispenser 35 heures de cours de cette manière était risqué.

« Nous avons donc opté pour une journée à distance par semaine, toujours la même, en l’occurrence le mardi, afin de toujours garder un lien avec les jeunes ». Et si la plupart des modules de formation sont concernés, seule la gestion financière continuera d’être abordée en présentiel.

En ce qui concerne l’équipement, même si la plupart des apprenants disposent déjà d’un matériel adapté, la plupart des espaces publics numériques ont été listés afin qu’il n’existe pas d’inégalité. Et comme le rappelle FIM CCI Formation, cette journée peut également être suivie au sein de l’entreprise…

Apprentissage : des aides dans un contexte particulier

Le contexte actuel pourrait décourager les entreprises à former en apprentissage. Le gouvernement souhaite donc les inciter à continuer de recruter des salariés en contrat d’apprentissage et travaille actuellement sur des mesures en ce sens. Ainsi, une aide financière exceptionnelle au recrutement des apprentis, jusqu’au niveau de la licence professionnelle (bac + 3, niveau 6 du RNCP) devrait voir le jour. Cette aide, versée par contrat, s’élèverait à 5 000 euros pour un apprenti de moins de 18 ans et à 8 000 euros pour un apprenti majeur. Ces dispositions doivent maintenant faire l’objet d’un décret d’application.

Par  Jacques-Olivier Gasly
La news hebdo
La news hebdo

Recevez chaque semaine l'essentiel de l'actualité économique des CCI Normandie.


    Après cet article
    CCI Portes de Normandie : une année 2017 passée à construire 2018