Événements
Thématiques Normandie Formation Seine-Maritime Emploi Industrie CCI

La CCI Rouen Métropole et le GRETA montent une formation soudeurs pour les entreprises du Pays de Bray.

Publié le  19/10/2020
Jacques-Olivier Gasly
C’est au sein du lycée Georges-Brassens de Neufchâtel-en-Bray que vient d’être inaugurée une toute nouvelle formation professionnelle destinée à former au CAP Réalisations Industrielles en Chaudronnerie et Soudage (RIS). Une formation montée de toutes pièces sur la base des besoins exprimés par les entreprises.

Mécanicien-soudeur, monteur-soudeur… Comme beaucoup d’autres activités manuelles, ces métiers spécifiques sont en tension dans de nombreuses entreprises. Une situation qui n’échappe pas aux PME du Pays de Bray, pour lesquelles la CCI Rouen Métropole a souhaité mettre en place un travail partenarial* adin d’y remédier.

« C’est en quelque sorte la double peine : non seulement les entreprises doivent faire face à une pénurie de main d’œuvre générale, mais il est encore plus compliqué pour elles de recruter sur des compétences spécifiques », explique François-Xavier Lechevalier, dirigeant de PME et délégué territorial de la CCI Rouen Métropole pour le Pays de Bray. La CCI qui a alors entrepris de réunir autour de la table chefs d’entreprise et GRETA pour imaginer une formation répondant aux besoins des uns et des autres.

« Dans mon secteur d’activité, j’ai essentiellement besoin de mécaniciens-soudeurs », détaille François Grosse, dirigeant de la société Grosse Equipement, spécialisée dans le carrossage industriel et la construction de remorques poids lourds. « En ce qui me concerne, je recherche avant tout des monteurs-soudeurs », explique quant à elle Gaëlle Forteau, responsable de production au sein de la société AMCS (Atelier Mécanique Chaudronnerie Serrurerie) à Sainte-Agathe-d’Aliermont. « Ce sont deux métiers qui comportent la notion de « soudeur », mais ils ne font pas appel aux mêmes compétences », assure-t-elle. « L’erreur serait justement de faire une formation classique de « soudeur », sans tenir compte de ces nuances et d’avoir au final des gens qui ne sont que peu employables… », complète François Grosse. Et au sein de son entreprise, sur 43 collaborateurs, 23 sont appelés à réaliser du travail de soudure.

En tout, pas moins de 8 entreprises** se sont engagées dans cette démarche en participant au recrutement des apprenants auprès d’un public de demandeurs d’emploi, au nombre de 12 à l’occasion de cette rentrée, mais aussi en s’engageant à proposer des postes (en CDI et CDD), aujourd’hui au nombre de 15… Cette formation sera dispensée en alternance sur trois sites : l’antenne du GRETA à Forges-les-Eaux ; au lycée Georges-Brassens à Neufchâtel-en-Bray ; au sein-même des entreprises.

* Région Normandie, Agence Pôle Emploi de Forges-les-Eaux, antenne de Forges-les-Eaux du GRETA de Rouen, lycée Georges-Brassens de Neufchâtel-en-Bray.

** AMCS : Tôlerie (Sainte-Agathe-d’Aliermont) ; Ets Grosse Equipement : société de carrossage industriel et de construction de remorques et semi-remorques (Neufchâtel-en-Bray) ; Mecanolav-Ridel : machines de nettoyage de pièces mécaniques à destination de l’industrie (Neufchâtel-en-Bray) ; BRAYCM : charpente métallique (Nolléval) ; Ets Buray : métallerie, menuiserie et fermeture (Neufchâtel-en-Bray) ; Ridel Energy : fabrication de récupérateurs de chaleur (Neufchâtel-en-Bray) ; TUBAO : fabrication de tuyaux en acier galvanisé (Saint-Saëns) ; Interim Adecco : Intérim (Neufchâtel-en-Bray).

Par  Jacques-Olivier Gasly