Événements
Normandie Formation Innovation Numérique Emploi CCI

Lancement de la Quinzaine de l’apprentissage en Normandie, du 13 au 28 mars 2021 !

Publié le  16/03/2021
Jacques-Olivier Gasly
Crédit photo : @DMARGUERITTE
L’agence régionale de l’orientation et des métiers, la Région Normandie, l’association régionale des directeurs de CFA et la DIRECCTE viennent de lancer la Quinzaine de l’apprentissage. Une manifestation régionale qui regroupe près de 150 événements digitaux pour tout connaître de l’apprentissage en Normandie !

En mode virtuel… C’est le mot d’ordre de cette édition 2021 de la Quinzaine de l’apprentissage et de l’orientation, née de la volonté initiée en 2016 par la Région Normandie de fédérer l’ensemble des acteurs de l’apprentissage en région. « Il y avait beaucoup d’initiatives et certains, comme les CCI et les Chambre de métiers, étaient en avance, mais le fait d’avoir pu délivrer pendant toutes ces années un message commun et une image positive de l’apprentissage, n’est à mon sens pas étranger à l’augmentation du nombre d’apprentis qui depuis 2016 est de près de 20 %. Aujourd’hui, force est de constater que nous n’entendons plus de voix discordantes pour dire que l’apprentissage n’est pas une valeur d’avenir et le chemin le plus court vers l’emploi des jeunes », s’est félicité David Margueritte, vice-président de la Région Normandie.

Et au moment où les jeunes sont invités à préciser leurs choix en matière d’orientation, les CFA normands vont ainsi proposer grâce à cet E-salon, jusqu’au 28 mars, de nombreux rendez-vous pour se renseigner sur les métiers et les formations disponibles, pour bénéficier d’une base documentaire numérique sur 11 pôles métiers et aussi pour accéder à multiples ateliers et webconférences

Afin de pouvoir bénéficier de l’intégralité de ce salon, les participants sont donc invités à s’inscrire en ligne afin notamment de profiter les 16 et 17 mars, de 14h à 20h, des échanges par tchat directement avec les CFA participants.

Néanmoins, concernant les bons résultats enregistrés par l’apprentissage et dont il convient de se féliciter, le vice-président de la Région s’est cependant montré inquiet quant aux effets néfastes de certaines aides de l’Etat. « Il y a un mois, nous étions à -43 % sur les contrats de professionnalisation. Aujourd’hui, nous sommes à -50 % ! Nous assistons à un véritable effet d’éviction, doublé d’un effet d’opportunité », assure l’élu.

Un effet d’opportunité caractérisé selon David Margueritte par les aides massives de septembre du Gouvernement aux entreprises, qui rendent ce dispositif très peu coûteux. « Oui, il faut aider les entreprises, mais il faut faire attention à la manière dont on le fait et ne pas présenter ces aides comme une possibilité de main-d’œuvre gratuite…  Et avec ce message « les aides sont tellement importantes que l’apprentissage ne coûte rien », c’est pour certaines entreprises la tentation de prendre un apprenti qui ne coûte rien, plutôt qu’un jeune diplômé apprenti qui lui coûte quelque chose au final… ».

Par  Jacques-Olivier Gasly