Événements
International Agroéconomie National Normandie Orne Energies

Le Groupe SLB mise sur Argentan pour convertir la planète au charbon végétal

Publié le  12/10/2018
Jacques-Olivier Gasly
Stéphane Ledentu, fondateur et président du Groupe SLB
Du fruit de ses propres forêts, le groupe se diversifie aujourd’hui en produisant et en commercialisant un amendement organique, utilisable en agriculture biologique.
Créé en 1991 dans la Manche, spécialisé dans l’exploitation forestière et le négoce du bois, le groupe SLB a depuis plusieurs années entamé une dimension internationale de ses activités. Avec cependant un même mot d’ordre : “sauver le poumon du monde” que sont nos forêts… Aujourd’hui l’entreprise innove en étoffant sa gamme de produits naturels avec un nouveau procédé révolutionnaire.

C’est sur la commune d’Argentan, dans l’Orne, que le groupe SLB vient d’implanter sa toute nouvelle unité de fabrication de charbon végétal. « Il s’agit d’un produit 100 % naturel, provenant d’essences diverses, ce qui permet de valoriser l’ensemble des productions, toutes durablement gérées », explique Vanessa Lecuyer, directrice commerciale et marketing de SLB.

« Le charbon est obtenu à l’issue d’un traitement thermique grâce à un pyrolyseur spécialement développé avec un partenaire allemand, qui a la particularité de produire plus de chaleur qu’il n’en consomme. De ce fait, nous étudions actuellement la possibilité de redistribuer localement cette chaleur, dans la mesure où nous allons prochainement augmenter notre capacité et installer d’autres pyrolyseurs », poursuit Freddy Gaudier, directeur de l’unité de production d’Argentan.

Grâce à cette technique, le groupe SLB est en capacité de proposer à ses clients (collectivités, entreprises de jardinage et bientôt grand public) un produit naturel aux vertues multiples : amélioration du rendement, utilisation réduite d’intrants et surtout consommation d’eau optimisée…

“L’une des grandes particularité du charbon végétal est de pouvoir absorber 2 à 3 fois son poids en eau et de la redistribuer progressivement à la plante. Et pour optimiser le produit, nous avons intégré à notre processus de fabrication un enrobage de champignons mycorhiziens, ce qui favorise le développement racinaire de la plante et permet ainsi une meilleure prise des plantations”, détaille Stéphane Ledentu, fondateur et président du Groupe SLB. C’est ainsi que le golf de Parigné, 1er golf durable de France au domaine du Bois-Guy vient de les référencer ainsi que plusieurs viticulteurs du Sud-Ouest pour favoriser le taux de reprise des vignes.

Au total, le groupe SLB (50 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2017, dont 30,5 millions pour l’activité européenne) a investi quelques 2 millions d’euros. Un investissement pour lequel le groupe a également bénéficié d’un prêt à taux zéro de BPIFrance à hauteur de 500 000 euros.

 

Par  Jacques-Olivier Gasly