Événements
Thématiques

Le groupement d’employeurs Progressis a favorisé la création de plus de 130 emplois

Publié le  26/06/2018
Jacques-Olivier Gasly
Progressis
De gauche à droite : Sébastien Landais, commissaire aux comptes, Eric Borney, président de Progressis, Jean-Luc Connan, directeur de Progressis et Dominique Bouvier, secrétaire.
Depuis sa création, le groupement d’employeurs normand Progressis a permis aux entreprises régionales de mutualiser les compétences et de créer de l’emploi

A l’occasion de son assemblée générale organisée à Caen, lundi 25 juin 2018, l’association Progressis a fait le point sur ses réalisation de l’année. L’occasion également de revenir sur ses douze années au service de l’emploi pour les PME.

“La vocation première de l’association est de permettre aux entreprises de moins de 50 salariés de disposer en interne de compétences qu’elles ne peuvent pas se payer en mutualisant la fonction avec une ou deux autres entreprises dans la même situation”, explique Jean-Luc Connan, directeur du groupement Progressis.

Ainsi, une assistante de direction, un conducteur de ligne en milieu industriel ou un développeur internet peuvent, en étant salariés du groupement d’employeurs, intervenir dans une ou plusieurs entreprises de la région. “Le principe est d’évaluer avec l’entreprise ses besoins puis de les quantifier en termes de temps. Cela peut aller d’une journée par mois à trois journées par semaine selon les métiers. Ainsi, certains de nos salariés peuvent intervenir pour deux à dix entreprises. Pour l’entreprise, c’est l’assurance de ne pas faire d’erreur en matière de recrutement”, détaille Jean-Luc Connan.

Avec un nombre d’adhérents en hausse, 120 entreprises, majoritairement présentes sur les départements de l’Orne, du Calvados ainsi qu’une partie de l’Eure et de la Manche, Progressis emploie actuellement 70 équivalents temps plein. “Nous souhaitons néanmoins mieux nous faire connaître sur le bassin d’emploi de Caen, où le potentiel est plus important, mais aussi sur les bassins de Flers, de l’Aigle et du Perche pour lesquels nous avons recruté un chargé de développement”.

Pour faire face à des demandes toujours plus pressantes, Progressis et certains de ses partenaires ont mis en place une formation spécifique sur la fonction des conducteurs de ligne, où plus de 20 postes sont à pourvoir. Une formation initiale de 6 semaines suivie d’une embauche en contrat de professionnalisation.

Une façon de faire qui séduit : près de 80 % des entreprises adhérentes à Progressis lui sont fidèles. “ Pour les 20 % restantes, il s’agit d’un turn-over lié au fait que tous les ans, des entreprises ayant eu recours à nos services ont finalement décidé d’employer à temps plein leurs anciens intervenants à temps partagé. En ce sens nous jouons un rôle essentiel en matière de recrutement. Grâce à notre intermédiaire, l’entreprise a pu tester et la pertinence du poste et la compétence, sans prendre de risque en matière de recrutement. Et depuis notre création cela a conduit à l’emploi de 66 personnes en CDI”, souligne le directeur de Progressis.

 

Par  Jacques-Olivier Gasly
La news hebdo
La news hebdo

Recevez chaque semaine l'essentiel de l'actualité économique des CCI Normandie.


Après cet article
Acome – 27,7 M€ investis sur le site de Mortain (50)