Événements
Pêche Thématiques Normandie Calvados Maritime / Portuaire Commerce

Port-en-Bessin-Huppain : plus de 32 M€ d’investissement jusqu’en 2021

Publié le  03/01/2019
Jacques-Olivier Gasly
Port-en-Bessin
Le port départemental de Port-en-Bessin-Huppain est le 1er port de pêche normand et le 1er port de pêche français pour la coquille Saint-Jacques.
Débuté en mars 2018, le chantier des épis de l’avant-port du port départemental de Port-en-Bessin-Huppain sera bientôt livré (février 2019). Un chantier qui s’inscrit dans un programme d’entretien et de modernisation des infrastructures entreprit par son gestionnaire, le Département du Calvados, pour un investissement de 32 M€ prévu jusqu’en 2021.

Depuis 2011, le Département du Calvados a initié un important chantier portant sur l’entretien et la modernisation du port départemental de Port-en-Bessin-Huppain. Un programme prévu pour s’étaler jusqu’en 2021 et dont l’un des chantiers est sur le point de s’achever : la restructuration des épis Ouest et Est et du môle Est. Des travaux qui s’élèvent à 4,23 M€ TTC (3,8 M€ HT) entièrement financés par le Département du Calvados et qui devraient être livrés pour le mois de février 2019, après la réalisation des enrobés.

« Sur ces ouvrages avaient en effet été diagnostiqués des problèmes de corrosion du métal sur les palplanches et les éléments de structure, des affaissements sur le terre-plein ainsi qu’une dégradation des poutres en béton armé en partie supérieure, assurant le couronnement du terre-plein », rappelle le Département, pour qui ces installations revêtent un caractère stratégique. Le port départemental de Port-en-Bessin-Huppain est en effet le 1er port de pêche normand pour la valeur de ses produits débarqués, le 1er port de pêche français pour la coquille Saint-Jacques et affiche une débarque d’environ 8 000 tonnes/an de produits de la mer…

Plus de 32 M€ d’investissement pour les infrastructures portuaires de Port-en-Bessin-Huppain jusqu’en 2021

En tout, depuis 2011 et jusqu’en 2021, ce ne sont pas moins de 32 M€ qui auront été investis pour conforter cette place économique. Et après la réalisation d’une aire technique spécifique pour le nouvel élévateur à bateaux (2016), la restructuration des bâtiments portuaire, les portes du SAS écluse… ce sera bientôt au tour de la restructuration des jetées. Des travaux d’un montant de 14 M€ qui devraient débuter en 2021.

 

Par  Jacques-Olivier Gasly