Événements
Normandie Innovation Numérique Seine-Maritime Aéronautique Rouen Industrie Médias / Vidéos

Spécialiste des « face avant », l’entreprise EMS intègre NAE

Publié le  26/04/2019
Jacques-Olivier Gasly
Philippe Eudeline, président de Normandie AeroEspace & Jérôme de Goué, dirigeant de l'entreprise EMS
Spécialisée dans la sérigraphie technique, l’entreprise EMS (Espace Marquage Sérigraphie), basée à Franqueville-Saint-Pierre (76), vient d’intégrer la filière NAE et se prépare à exposer pour son premier salon du Bourget.

Pour ses 20 ans, l’entreprise EMS, reprise il y a 3 ans par Jérôme de Goué, s’apprête à vivre une expérience unique : celle du salon du Bourget ! « Il s’agit d’un modeste espace de 3 m² », prévient le responsable, « mais en terme d’affichage, pouvoir être visible des grands noms du secteur tout en bénéficiant de la notoriété de NormandieAéroEspace, puisque nous exposons sur l’espace dédié de 700 m² de NAE, c’est quelque chose d’unique ».

Evoluant sur un marché de niche, celui de la fabrication et de l’impression des faces avant industrielles, l’entreprise intervient dans une multitude de secteurs. « Vous retrouvez aussi bien nos réalisations sur les box professionnelles de certains opérateurs internet que sur des boitiers de commandes que l’on va retrouver dans l’A400M. Nous avons également des clients du secteur de la Défense, lesquels, dans un souci de confidentialité évident, ne nous communiquent pas la destination finale de leurs commandes », explique Jérôme de Goué.

« Pour défendre le dossier d’EMS, nous avons mis en avant le savoir-faire technique de l’entreprise, développé notamment aux côtés de ses clients, dont de grands noms de l’aéronautique », explique Philippe Eudeline, président de Normandie AeroEspace. Car n’entre pas qui veut dans le club très select des entreprises NAE . « En 20 ans, l’appartenance à la filière NAE est devenue aussi importante qu’un véritable label qui bénéficie aujourd’hui à 153 membres*. Nous imposons donc des critères de sélection très stricts, car nous ne sommes pas un simple club d’entreprises », assure Philippe Eudeline.

De fait, l’association a initié de nombreux programmes, renouvelés et amplifiés dans le cadre de sa stratégie 2020-2022, tous destinés à permettre à ses membres de rester compétitifs sur un marché particulièrement concurrentiel et international. A elle seule, l’organisation de la présence des entreprises normandes sur l’espace NAE au Salon du Bourget (qui constitue l’un des leviers mis en place par NAE) représente un investissement de près de 700 000€. Pour sa 6ème édition, le pavillon régional, d’une superficie de 700 m² (contre 560 lors de l’édition précédente), sera composé de 43 entreprises normandes au sein du prestigieux Hall 2B, traditionnellement intitulé le « Hall des grands » !

Nul doute qu’avec ses 13 collaborateurs et son million d’euros de chiffre d’affaires, une PME telle qu’EMS n’aurait jamais pu exposer de sa propre initiative sur un salon tel que Le Bourget. « Mais au-delà de la participation même à ce salon, le fait de pouvoir être présent aux côtés d’autres entreprises normandes sous la bannière NAE, c’est un gain de notoriété exceptionnel que nous n’aurions jamais pu atteindre seul », reconnaît Jérôme de Goué.

*La filière NAE représente aujourd’hui 153 membres (16 grands groupes industriels, 5 aéroports dont 1 base militaire, 84 PME, 25 laboratoires, 17 établissements d’enseignement, 3 startup), 3 milliards d’euros de CA, 21 000 salariés et des besoins permanents en matière de recrutement (1 300 offres référencées en 2018).

Par  Jacques-Olivier Gasly