Événements
Seine-Maritime BTP

BTP : une amorce de reprise au Havre Pointe de Caux

Publié le  30/01/2017
Jacques-Olivier Gasly
BTP : une amorce de reprise au Havre Pointe de Caux

Les professionnels du bâtiment affichent un optimisme, mesuré mais certain sur le territoire du Havre, Bolbec, Lillebonne, Fécamp. A l'heure du bilan établi à l'occasion de la traditionnelle cérémonie des vœux, Dominique Frébourg, président de la Fédération française du bâtiment et des travaux publics (FFBTP) du Havre Pointe de Caux a aligné des chiffres " encourageants ".

 

De nombreux indicateurs sont dans le vert. Ainsi, les permis de construire ont augmenté en Seine-Maritime de + 16 % pour le logement et de 9 % pour le non-résidentiel (bâtiments d'entreprises ou équipements publics). Des chiffres en hausse même si, nuance la FFBTP, les mises en chantier ne croissent que de + 6 % pour le logement, et baissent même de 21 % pour le non résidentiel. La hausse constatée dans le logement s'explique par différentes mesures : le prêt à taux zéro pour le neuf et l'ancien, le dispositif fiscal " Pinel ", incitant l'investissement locatif dans l'immobilier neuf, la TVA réduite... Et les taux des crédits immobiliers restent très faibles.

 

Sur un plan local, M. Frébourg fait remarquer que le sort des bâtisseurs "dépend pour grande partie de l'essor de l'axe Seine", fustigeant au passage les blocages de l'économie locale lors du printemps dernier, qui a nui à l'image de la ville, ainsi que le projet du canal Seine-Nord.  M. Frébourg déplore aussi la baisse de rentabilité qui a "entraîné depuis 2008 une baisse moyenne de la trésorerie de 16%" et une baisse des effectifs de 3% par rapport à 2015, qui sont descendus à  28 000 salariés, hors intérimaires. Malgré tout, des signes de frémissements existent bel et bien : la commande publique a crû de 7 % pour les activités de bâtiment et de 4 % pour les travaux publics. Un chiffre qui réjouit le président est celui  des moyennes régionales d'investissement public en Normandie : "Ramenées à l'habitant, elles sont supérieures de 14 % à la moyenne nationale."

 

Les perspectives pour 2017 devraient consolider cette reprise amorcée en 2016. Au Havre, par exemple, la Communauté de l'agglomération havraise a lancé un vaste programme de massification de l'amélioration énergétique qui prévoit 10 000 logements rénovés d'ici 2021. M. Frébourg s'est aussi réjoui de la " charte des bonnes pratiques " pour les appels d'offres, signée fin 2016 par le président de la Région Normandie Hervé Morin.

 

Evaluée entre 300 et 400 millions d'euros par an, "la commande publique régionale doit aller en priorité aux entreprises normandes", avait insisté Hervé Morin. Pour le président de la FFBTP, cette charte "prend en compte les difficultés économiques actuelles de la profession et impose un nouveau référentiel tant au plan de la trésorerie que des offres anormalement basses, de la fraude au détachement et de la protection des savoir-faire locaux". "Au niveau national, les mesures fiscales favorables à la construction et à la rénovation énergétique ont été reconduites pour 2017", a apprécié Dominique Frébourg.

 

Source : ANI

Copyright : ANI

Par  Jacques-Olivier Gasly
La news hebdo
La news hebdo

Recevez chaque semaine l'essentiel de l'actualité économique des CCI Normandie.


Après cet article
L’entreprise TUBAO poursuit son développement et décroche une licence exclusive