Événements
Normandie Transport / Logistique Aménagement du territoire

Modernisation de la ligne Serqueux-Gisors : début des travaux

Publié le  29/11/2017
Jacques-Olivier Gasly
Modernisation de la ligne Serqueux-Gisors : début des travaux
Annoncée comme vitale depuis des années pour le développement du fret ferroviaire et de la dimension multimodale de Port 2000, les travaux de modernisation de la ligne Serqueux-Gisors vont enfin commencer. D’une durée de 3 ans, ils s’achèveront en 2020…

A compter du 11 décembre, les voyageurs qui empruntaient la ligne TER entre Serqueux (76) et Gisors (27) vont désormais devoir emprunter des autocars, mis en place par la Région Normandie. Sept navettes desservant onze arrêts avec allers-retours quotidiens. La Raison ? Le début des travaux de modernisation de la ligne ferroviaire et ainsi augmenter sa  capacité en terme de fret. Car situé au Nord-Est de Rouen ce tronçon permettra de disposer d'un itinéraire alternatif au tracé historique entre Paris et Le Havre (via Mantes-la-Jolie et Rouen).
 
Déclarée d'utilité publique depuis le 18 novembre 2016, la modernisation de la ligne s'inscrit dans le cadre global de l'amélioration de la compétitivité du fret et de la réduction des impacts environnementaux du transport de marchandise, en prise direct avec les activités logistiques des ports du Havre et de Rouen. Puisqu'en déplaçant les trafics du port du Havre sur le Nord du département de la Seine-Maritime, les créneaux ainsi libérés de l'ancien tracé pourront être récupérés par le port de Rouen, sans interférer sur le fret passager.
 
Prévus pour une durée de 3 ans, ces travaux consisteront dans un premier temps à l'électrification de cet itinéraire d'une cinquantaine de kilomètres ainsi qu'à la modernisation des systèmes de signalisation et la création d'un raccordement ferroviaire nécessaire pour raccorder les axes Gisors-Serqueux et Rouen-Amiens.  Jusqu'alors, le parcours Le Havre-Serqueux-Gisors nécessitait une manœuvre de " retournement " des trains en gare de Serqueux. Une  procédure particulièrement longue en terme de temps qui imposait de décrocher la locomotive pour être " basculée " de l'autre côté du train avant de pouvoir repartir dans la bonne direction…
 
Cette période de modernisation sera également l'occasion pour SNCF Réseau de procéder à des travaux de sécurisation avec la suppression de 9 passages à niveau : 3 seront supprimés avec aménagement de rétablissement routiers sécurisés ; 5 seront supprimés sans création d'ouvrage de rétablissement mais avec l'aménagement de voiries latérales et l'aménagement d'un pont ; suppression d'un passage à niveau avec création d'une passerelle piétonne.
 
Au total, 246 millions d'euros seront nécessaires à la réalisation de ces travaux (90 millions Etat ; 90 millions Région ; 66 millions Union Européenne).

Copyright : Normandinamik

Par  Jacques-Olivier Gasly
La news hebdo
La news hebdo

Recevez chaque semaine l'essentiel de l'actualité économique des CCI Normandie.


Après cet article
Ingelianc-e