Evénements
Normandie

La fête des entreprises normandes.

Publié le  20/04/2018
François Colombier
La fête des entreprises normandes.
Les trophées de l’économie normande ont mis sur le devant de la scène six parcours exemplaires.

 

La deuxième édition des trophées de l'économie normande, organisée par l'AD Normandie, a confirmé que le talent, l'innovation, le dynamisme irriguent le tissu des entreprises régionales. Cinq lauréats, cinq parcours exemplaires, cinq façons de croire en l'avenir, de porter son développement, de prendre des risques, d'aller de l'avant.  Dans des secteurs traditionnels ou entièrement nouveaux, startups ou installées depuis longtemps, ces entreprises racontent de belles histoires.

 

La mesure des ambitions. 

 

Comme un symbole de la diversité et du succès, le titre de " personnalité de l'année " a été remis à Matthieu Millet, président de Remade. Depuis Poilley, et partant d'une intuition de génie, le reconditionnement des téléphones portables, il signe une des plus éclatantes réussites de toute l'histoire de l'économie normande. Il a rélocalisé une production partie en Chine, il a créé des solutions techniques originales, il embauche, il s'attaque à l'international, il met en avant des valeurs sociétales puissantes, il prévoit d'aller plus loin avec l'implantation à Avranches d'un nouveau site, " donnant la mesure de nos ambitions ". À la fois startuper dans son fonctionnement et son agilité, industriel dans la gestion des flux et des process, il est la quintessence de cette nouvelle génération d'entrepreneurs qui n'ont peur de rien, qui osent, et qui réussissent.

 

Une génération d'entrepreneur qui donne le sourire au président de région, Hervé Morin, ravi de voir que de " nombreux indicateurs prouvent qu'une nouvelle ambiance favorable se met en place en Normandie ", sous l'impulsion des efforts de l'AD Normandie et des services de la Région, " mobilisés pour bâtir un écosystème favorable aux entreprises ". Un Hervé Morin " ambitieux pour une Normandie rayonnante, attractive, porteuse d'espoir ".

 

Un parfum fauve

 

L'AD Normandie a aussi lancé hier soir son parfum, " le feulement du léopard ", pensé par la Maison de Parfum Berry (Rouen) et développé par neuf entreprises régionales, pour le packaging, la sérigraphie, les flacons, le conditionnement, les pompes… Il est, selon sa conceptrice Cécile Vialla, " teinté de fraîcheur avec le citron de Sicile, la cardamome pour la note de cœur, le musc blanc et la fève de Tonca pour sa texture chocolatée, légèrement épicé, chaud et animal avec le styrax en note de fonds ". 

 

 

  • Le palmarès 2018

Création : ZeCarrossery (Colombelles), une enseigne de carrossier-réparateur proposant aux artisans une nouvelle solution digitale pour dynamiser leur chiffre d'affaires. Elle a été créée par deux soeurs, Laura et Lucie Marie, en septembre 2017. " Nous sommes à un tournant ", confient-elles. " Nous avons fait le choix de recruter, avec un commercial pour se développer sur le grand Ouest et un contrat d'alternance pour le marketing digital. Nous avons fait la preuve du concept, nous avons beaucoup d'ambitions ".Si elles comptent pour l'instant dix carrossiers comme clients, elles espèrent passer à 25 d'ici la fin de l'année et à plus de soixante en 2019.

 

Innovation : Linkinfarm (Mouen), solution de simplification pour les prestations de travaux agricoles. " Notre plateforme est un outil d'aide à la décision. Nous aidons les agriculteurs à mieux se mécaniser, à mieux gérer ou à externaliser leur parc machines et ainsi à mieux vivre leur métier ", explique l'un des créateurs, Philippe Fournier. Les prestataires de travaux agricoles, de leur côté, peuvent ainsi optimiser le taux d'utilisation de leurs engins. La solution est en phase de test en Normandie, et va se développer avec la mise en place de modules météo pour affiner encore les temps d'intervention. 

 

Développement : Linière du Ressault (Le Neubourg). Le lin et la Normandie, c'est une longue histoire qui a parfois connu des difficultés, comme en témoigne cette entreprise qui a dû stopper pendant dix ans sa ligne de peignage. Mais le marché textile européen reprend des couleurs, la Chine n'est plus la panacée, et la Linière du Ressault peut mettre en avant son savoir-faire pour gagner des marchés, à raison d'une production de 600 tonnes par an pour le peignage. L'heure est au recrutement, et donc à un travail pointu de formation, les techniques mises en  œuvre étant très spécifiques, ainsi qu'au développement d'autres produits, autour de la poussière ou de l'huile de lin. 

 

Enjeux de demain : Nomotech (Poilley). C'est la question cruciale de l'aménagement numérique des territoires qui est en jeu. Avec le Très Haut Débit Radio, Nomotech déploie une solution qui permet un accès plus rapide, moins cher et très performant au haut débit, en partenariat avec les collectivités locales, le département de la Manche ayant été pionnier en la matière. Nomotech, présent dans une quarantaine de départements français et une dizaine de pays européens a triplé son chiffre d'affaires et doublé ses effectifs les cinq dernières années. L'entreprise prépare son avenir en investissant sur les objets connectés.

 

 

Made in Normandie : Fabrique-moi un bonbon (Vimont). Une confiserie régionale qui revendique haut et fort son ancrage normand avec des créations portant le nom de " Caillou de Vieux la Romaine ", un caramel fondant au chocolat au lait, de " Truffe de Vimont ", meringue au chocolat ou de " Patate du Pays d'Auge ", noix torréfiée et chocolat blanc. L'une de ses plus belles réussites est la " Pomme au Calvados ", réalisée à partir d'un cœur liquide au Calvados, enrobée d'une pâte d'amande. La prochaine douceur sortie de l'imagination de Ghislain Gréaume sera la " Pierre de Caen ", jus de pomme et gomme d'acacia. 

 

 

 

Copyright : Normandinamik

Par  François Colombier
La news hebdo
La news hebdo

Recevez chaque semaine l'essentiel de l'actualité économique des CCI Normandie.


Après cet article
Chiffres clés de l'économie normande, un territoire dynamique