Événements
Thématiques International Agroéconomie National Normandie Seine-Maritime Rouen Commerce

La Normandie, grenier à épices du Comptoir Colonial

Publié le  10/09/2019
Jacques-Olivier Gasly
A l’origine simple boutique parisienne créée en 1970, la SAS Comptoir Colonial est aujourd’hui une PME normande (23 collaborateurs – 3,5 M€ CA) qui approvisionne toutes les grandes tables, en France comme à l’étranger, ainsi qu’une multitude d’épiceries fines. Une activité qui va cependant bien au-delà du simple négoce d’épices…

Reprise en 2002 avec la création de la SAS Comptoir Colonial, l’activité du Comptoir Colonial se partage entre son magasin de la rue Lepic, située dans le très touristique quartier Montmartre, et celle de son siège, implanté depuis 2016 sur la commune d’Isneauville (76), en périphérie de Rouen.

« Avant cela, l’entreprise se situait sur la commune d’Eslettes et encore avant sur Saint-Etienne-du-Rouvray. A chaque fois, les déménagements ont été réalisés pour accompagner la croissance de l’entreprise », assure Albane Crevel, responsable marketing de l’entreprise. Désormais elle dispose d’une surface totale de 3 500 m² comprenant plusieurs ateliers, un showroom et depuis le 21 mai 2019, d’un magasin d’usine.

« Ici, nous assurons aussi bien les activités commerciales nécessaires au sourcing des matières premières que les ventes auprès de nos clients que sont les restaurateurs et les épiceries fines. Des ventes réalisées en France, bien entendu, mais également à l’international (40 % du volume), vers les USA, le Qatar ou encore la Thaïlande pour ne citer qu’eux. Mais ce site est également un lieu de production, car nous n’importons pas seulement les épices. Nous élaborons par exemple nos propres recettes avant de les mettre en production ou de réaliser celles de nos clients que nous réalisons sous leur marque », détaille Albane Crevel.

Au catalogue, plus de 30 variétés de poivres et une quinzaine de sels…

« A cela s’ajoutent également les épices et leurs mélanges (pour barbecue, paëlla, marinades…), les poivres, les sels, les herbes aromatiques, les thés, les condiments et fonds de cuisson (veau, volaille, fumet de poisson) ainsi que les huiles et moutardes… Au total plus de 650 références dont les 2/3 bénéficient d’une offre en vrac qui constitue une demande de plus en plus importante de la part des consommateurs, et bien entendu, de nos clients », développe la responsable du marketing.

Des consommateurs que Le Comptoir Colonial essaye désormais de toucher en direct au travers de son site internet, déjà ouvert à la vente mais qui va prochainement être modifié, ainsi que la création d’un magasin d’usine, ouvert au public trois jours par semaine (mardi après-midi, vendredi après-midi et samedi). Chacun aura ainsi la possibilité s’enivrer des différentes senteurs de cette véritable malle aux épices…

Par  Jacques-Olivier Gasly