Événements
Normandie Formation Emploi CCI

Promouvoir les métiers de l’hôtellerie-restauration via la pratique des « Mini-stages »

Publié le  11/08/2022
Jacques-Olivier Gasly
REDIFFUSION DE L'ARTICLE DU 11/04/22 - La restauration et l’hôtellerie connaissent de vraies difficultés pour attirer de nouveaux jeunes et conserver leurs effectifs. Face à ce défi majeur, la Région Normandie, la Chambre de Commerce et d’Industrie Normandie et l’UMIH de Normandie, ont présenté, en présence de chefs étoilés normands, des actions ciblées et précises pour assurer la promotion des métiers de la restauration et de l’hôtellerie.

« La Normandie est une des premières régions touristiques de France. Aussi, pour accueillir tous ces touristes venus à la découverte de nos patrimoines, il nous faut des établissements d’hôtellerie et de restauration à la hauteur, alors que ce secteur connaît de très sérieux problèmes de recrutement », a ainsi déclaré Hervé Morin, président de la Région Normandie lors de la présentation de la mobilisation opérée par les professionnels du secteur et l’Agence régionale de l’Orientation et des Métiers.

« Je suis fier de l’engagement des restaurateurs normands : 17 chefs étoilés et 183 restaurateurs ouvrent grand les portes de leurs établissements afin que les jeunes normands puissent découvrir les métiers de la Cuisine et du Service en salle. Leur engagement prouve que la profession évolue. Les restaurateurs et leurs équipes sont prêts à accompagner et former les futurs talents de demain », a quant à lui expliqué Gilles Treuil, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Normandie.

« Les CCI de Normandie apportent une solution pragmatique par la possibilité de réaliser des stages dans les restaurants pendant les vacances scolaires. Ainsi les jeunes normands de 14 ans à 25 ans peuvent passer de 3 à 5 jours dans l’un des restaurants volontaires afin de découvrir les métiers. Les CCI et CMA sont habilitées à établir la convention entre le jeune et le restaurant. Cette phase de découverte peut ensuite déboucher sur la signature d’un contrat d’apprentissage », a ainsi détaillé le président des CCI de Normandie.

Pour inciter les jeunes à mieux découvrir les multiples métiers de la restauration et de l’hôtellerie, encore trop méconnus pour nombre d’entre eux, de très nombreux chefs normands se sont portés volontaires pour faire découvrir leur univers. Plus de deux cents restaurateurs ont notamment répondu favorablement pour accueillir un jeune en découverte-métier dans leur établissement pendant les vacances scolaires. D’autres démarches, comme des visites d’entreprise, des programmes d’immersion avec des professionnels, des actions de job dating sont également organisés.

S’agissant de la formation initiale par voie scolaire, les lycées normands proposent 85 formations, majoritairement en Bac Pro et CAP, dans le domaine de l’hôtellerie-restauration réparties sur le territoire dans vingt-sept lycées. Les lycéens ont accès à un panel de onze diplômes du CAP au BTS.

« La tendance des effectifs est à la baisse ces deux dernières années pour les formations du secteur de l’hôtellerie-restauration sous statut scolaire ou par apprentissage alors que nous manquons cruellement de main d’œuvre. C’est pourquoi, les actions portées par la Région sont importantes » indique Philippe Lefevre, président de l’UMIH de Normandie.

 

Parmi la quinzaine de chefs étoilés normands soutenant cette opération, neuf étaient présents, ce jeudi, à l’Abbaye aux Dames à Caen : David Galienne, Le Jardin des Plumes à Giverny ; Christophe Poirier, La Licorne Royale à Lyons-la-Forêt ; Olivier Da Silva, l’Odas à Rouen ; Pierre Caillet, Le Bec au Cauchois à Valmont ; Gabin Bourget, Le Donjon Domaine Saint-Clair à Etretat; Anthony Caillot, A Contre Sens à Caen; Franck Quinton, Le Manoir du Lys à Bagnoles-de-l’Orne; Mickael Marion, l’Intuition à Saint-Lô ; Philippe Hardy, Le Mascaret à Blainville-sur-Mer. Tous sont enthousiastes à l’idée de partager leurs passions avec des jeunes, puis de les former.

Par  Jacques-Olivier Gasly