Événements
Thématiques Pêche Normandie Calvados Transport / Logistique Maritime / Portuaire CCI

Résultats positifs pour les ports gérés par la CCI Caen Normandie

Publié le  05/02/2019
Jacques-Olivier Gasly
Port-Caen
Portes d’entrée du territoire, les ports gérés par la CCI Caen Normandie se tiennent prêts face aux enjeux majeurs à venir
Portes d’entrée du territoire, les ports gérés par la CCI Caen Normandie se tiennent prêts face aux enjeux majeurs à venir

Concessionnaire du port de commerce de Caen-Ouistreham, des ports de plaisance de Caen, Ouistreham et Dives-Cabourg-Houlgate, des ports de pêche de Port-en-Bessin et Grandcamp-Maisy et du Centre Logistique de Débarque de Ouistreham, la CCI Caen Normandie affiche la ferme volonté, avec ses concédants et ses partenaires, de poursuivre ses développements. Leur essaimage touristique et économique est majeur pour la Normandie.

Les faits marquants de 2018

L’année 2018 du port de commerce de Caen-Ouistreham s’est soldée par un résultat équilibré, en très légère progression de + 0,09 % avec 3,189 millions de tonnes de marchandises ayant transité par les différents terminaux portuaires.

La CCI Caen Normandie s’est par ailleurs engagée dans un nouveau métier lié à son trafic historique : le bois exotique. Huit cellules de séchage de bois ont ainsi été mises en service durant l’année. Opérationnelles, elles bénéficient aux importateurs et permettent de maintenir, et de consolider une ligne maritime régulière en provenance d’Afrique de l’Ouest.

À noter également, le doublement des tonnages céréaliers exportés par le Port de Caen-Ouistreham, +92% de blé et d’orge récoltés par les agriculteurs normands ont transité par les silos blainvillais de la coopérative Agrial.

Des records de longueurs de navires (jusqu’à 200 mètres), et de tonnages chargés (25 000 tonnes) ont aussi été relevés en 2018. Ces chiffres augurent de belles perspectives avec la construction du dispositif d’embectage*, porté par Ports de Normandie, et le soutien financier de la CCI Caen Normandie.

S’agissant du trafic transmanche, les évolutions sont hétérogènes entre les passagers qui progressent de 0,3 % avec 921 702 voyageurs et l’activité fret qui est en repli de 8,9 % avec 95 133 camions. Autre fait marquant : le 30 millionième voyageurs sur la ligne Ouistreham-Portsmouth opérée par Brittany Ferries depuis 1986.

En termes de plaisance, les plaisanciers en escale de courte durée restent fidèles aux ports de Ouistreham et de Port Guillaume avec une augmentation de 1 à 4%.

Sur ses 3 ports de pêche, la CCI Caen Normandie a vu débarquer +5 600 tonnes de coquilles Saint-Jacques, soit une saison exceptionnelle. Enfin, l’élévateur à bateaux, mis en service en 2016, continue de donner sa pleine mesure. Il a permis de manutentionner 228 navires, soit une baisse de 17 %, largement compensée par des durées de séjours sur l’aire technique bien plus importante. Le chiffre d’affaires est ainsi en hausse de 40 %.

Les perspectives 2019

Les activités transmanche seront au cœur de l’actualité 2019. Un certain nombre d’aménagements sont d’ores et déjà programmés dans la perspective d’une sortie la plus sèche de la Grande-Bretagne de l’Union Européenne. La CCI Caen Normandie se prépare à la perspective d’un rétablissement des contrôles douaniers, vétérinaires, sanitaires et phytosanitaires.

2019 sera aussi l’année de mise en service du nouveau ferry propulsé au GNL lancé par Brittany Ferries, le Honfleur. Des travaux d’aménagements sont programmés pour permettre l’accueil de ce navire nouvelle génération à Ouistreham.

 

*Mené sous la maîtrise d’ouvrage de Ports de Normandie (ex. PNA), le chantier de création d’un embectage à l’entrée et à la sortie de la grande écluse de Ouistreham vient de démarrer. Il permettra d’accroître la largeur admissible des navires acceptés au Port de Caen-Ouistreham jusqu’à environ 27,50 m. Cet investissement majeur et très attendu par la communauté portuaire permettra de redonner un potentiel de développement, tant sur les activités historiques (bois, céréales) que sur les trafics plus récents (mélasses, croisière…). C’est pourquoi la CCI accompagnera cet investissement de 12 M€ à hauteur de 2 M€.

Par  Jacques-Olivier Gasly