Événements
International Agroéconomie National Normandie Calvados Eure Manche Orne Caen Emploi

Succès confirmé pour Agrial qui fête ses 20 ans

Publié le  06/07/2020
Jacques-Olivier Gasly
22 000 salariés dont 12 000 en France, 12 000 adhérents et pas moins de 55 marques regroupant 900 produits : le groupe normand Agrial confirme son leadership dans le secteur agroalimentaire, sur l’ensemble de la chaîne de valeur : de la production au consommateur !

Les chiffres ont de quoi donner le vertige : sur l’année 2019, le chiffre d’affaires du groupe Agrial affiche une progression de +4,3 % par rapport à 2018, soit 6,1 milliards d’euros pour une valeur ajoutée de 1,1 milliards. « Il s’agit d’un développement très fort puisque ce chiffre a été quasiment doublé en l’espace de quelques années », détaille Arnaud Degoulet, président du conseil d’administration d’Agrial, coopérative coopérative agricole et agroalimentaire créée il y a de cela 20 ans et dont le siège est à Caen. Une fierté d’autant plus forte que « selon les experts du secteur, Agrial enregistrerait sur 2019 la plus grosse croissance de chiffre d’affaires dans le secteur agroalimentaire », souligne pour sa part Ludovic Spiers, directeur général de la coopérative.

Un groupe normand, mais dont la vocation est aujourd’hui nationale et même internationale. « L’export pèse pour 27 % de notre chiffre d’affaires. Certes, cela concerne essentiellement les pays européens (82 % de l’activité internationale), mais les États-Unis pèsent plus que la Belgique par exemple », souligne le directeur d’Agrial.

Pour parvenir à de tels résultats, le groupe a entrepris depuis de nombreuses années une véritable démarche de diversification. Ainsi, l’organisation du groupe est divisée en 5 branches : Lait (41% de du CA), Légumes (41% du CA), Agricole (21 % du CA), Viandes (8 % du CA) et Boissons (6 % du CA). Des productions que les consommateurs retrouveront sous diverses formes : frais, en produit de 4e gamme (c’est-à-dire du prêt à l’emploi) mais également sous forme de produits transformés, grâce aux 55 marques détenues par Agrial (900 produits) et qui représentent 34 % du chiffre agroalimentaire du groupe coopératif.

« Cette stratégie de marque est importante car le consommateur recherche de plus en plus d’authenticité. C’est d’ailleurs pour répondre à ces attentes que nous avons regroupé nos producteurs de lait bio au sein de la marque « les 300 & bio » et que nous développons aussi la communication autour de « Grand Fermage » qui valorise les productions conventionnelles de lait. Enfin, cette année, deux de nos marques figurent dans le Top 50 des marques préférées des Français : Soignon et Florette. Alors certes, 55 marques, c’est quelque chose de coûteux, mais c’est aussi très utile », assure avec fierté Ludovic Spiers.

Une stratégie qui, couplée à des opérations de croissance externe, permet également de développer des synergies. Dans le cas de l’intégration d’Aston Manor, producteur de cidre anglais, le groupe Agrial a ouvert un nouveau marché pour des pommes françaises qui peinaient à trouver des débouchés nationaux. Une stratégie qui a également prévalu à la refonte de la recette de Danao, pour y inclure des pommes de ses adhérents.

COVID-19 : Agrial passe le cap !

Comme dans tous les secteurs de l’économie, l’épisode COVID-19 a eu un fort impact sur l’activité du groupe coopératif normand avec une baisse de 7 % du chiffre d’affaires agroalimentaire durant le confinement. « Parallèlement à cela, comme beaucoup d’autres, nous avons été contraints de réorganiser nos activités, entraînant un surcoût industriel et logistique avec des usines tournant au ralenti, soit une baisse de rentabilité de l’ordre de 20 % », détaille Arnaud Degoulet. « Tout de suite nous avons pris des mesures sur les charges fixes du groupe, pour que l’année 2020 ne soit pas trop affectée et nous avons décidé de diminuer le plan d’investissement de l’ordre de 25 à 30 % avec du report sur 2021. Alors bien sûr, c’est au détriment de l’économie. Mais sans abuser, il fallait le faire, tout comme réduire les embauches pour l’année 2020 ! », complète Ludovic Spiers.

Pour mémoire, sur l’année 2019, le groupe Agrial a réalisé un plan d’investissement de 120 millions d’euros et s’est acquitté de 155 millions d’euros d’impôts, en France et à l’étranger.

Par  Jacques-Olivier Gasly