Événements
Thématiques

Une nouvelle unité de production d’hydrogène sur l’Axe Seine !

Publié le  11/12/2023
Jacques-Olivier Gasly
Haropa Port et Verso Energy viennent de signer une convention en vue de l’implantation d’une unité industrielle de production d’hydrogène bas-carbone et de carburants de synthèse sur une zone portuaire de Haropa Port localisée à Grand-Quevilly, aux portes de Rouen.

Haropa Port, « grand port fluvio-maritime de l’axe Seine » composé des ports du Havre, Rouen et Paris, vient de signer avec l’entreprise Verso Energy qui développe des écosystèmes énergétiques sur l’ensemble du territoire français afin de rendre possible un mix énergétique décarboné, une convention d’occupation en vue de l’implantation d’une nouvelle unité de production « stratégique pour Haropa Port et pour la place portuaire rouennaise ».

Ce projet, représentant un investissement de l’ordre de 500 millions d’euros, prévoit l’installation d’une unité de production d’hydrogène par électrolyse d’une capacité de 350 MW, soit un volume de plus de 50 000 tonnes d’hydrogène par an. Cette unité sera par ailleurs complétée par une unité de production de carburants de synthèse à partir de CO2 capté et valorisé.

« Le projet pourra ainsi contribuer à la décarbonation des sites industriels de la zone portuaire et des secteurs du transport aérien et maritime, dont la demande en carburants durables affiche une croissance significative », assurent Haropa Port et Verso Energy qui comptent sur la création de 150 emplois directs et de 250 emplois indirects. Cette implantation, dont la mise en service est prévue d’ici 2029, sera réalisée sur un terrain appartenant à Haropa Port et situé sur la commune de Grand-Quevilly, à la limite de Petit-Couronne.

« Cette nouvelle unité de production est stratégique pour Haropa Port et pour la place portuaire rouennaise. Elle contribuera en effet à entretenir une dynamique de développement et de renouvellement industriels autour de technologies et de productions d’avenir, qui s’inscrivent dans la transition énergétique et la décarbonation des activités industrielles du territoire. Les ports sont confrontés à de forts enjeux de décarbonation pour lesquels l’hydrogène décarboné va devenir un levier incontournable. Les écosystèmes portuaires présentent de nombreux cas d’usage de l’hydrogène, allant de la manutention au transport maritime en passant par la mobilité routière ou ferroviaire », expliquent les signataires dans un communiqué commun.

« Ce projet d’envergure confirme que l’Axe Seine est la vallée des nouveaux carburants et des nouvelles mobilités. Une nouvelle fois, Haropa Port se positionne comme un acteur incontournable de la transition énergétique et écologique, au service des territoires et du tissu économique », y indique Stéphane Raison, directeur général de Haropa Port.

« Ce projet industriel s’inscrit pleinement dans la stratégie nationale de développement de l’hydrogène et des carburants durables, vecteurs incontournables de décarbonation des secteurs de l’industrie et du transport. Rouen est un territoire particulièrement propice pour implanter un tel projet, avec sa zone industrialo-portuaire au cœur de l’Axe Seine et son raccordement au réseau Trapil pour acheminer le carburant vers les consommateurs finaux. Nous sommes heureux de travailler avec Haropa Port pour mener à bien ce projet ambitieux, résolument engagé dans la réindustrialisation du pays et la décarbonation de notre économie », a pour sa part déclaré Antoine Huard, directeur général de Verso Energy.

Par  Jacques-Olivier Gasly
La news hebdo
La news hebdo

Recevez chaque semaine l'essentiel de l'actualité économique des CCI Normandie.


    Après cet article
    “Ambitions 2030”, le document de campagne de la CCI Rouen Métropole