Evénements
Agroéconomie Industrie chimique Saint-Lô

Le futur est dans les algues

Publié le  05/02/2018
Bertrand Lefetz
Le futur est dans les algues
Pépite biotech spécialiste d’algues marines, Algaia fait le tour du monde.

Chez Algaia, à Saint-Lô, on parle au quotidien d'" hydrocolloïdes, polysaccharides, agents de textures, immunostimulants ". Dans ce laboratoire-modèle concentrant des ingénieurs, des techniciens, des doctorants passionnés " des profils experts, 10 ans d'expérience minimum ", on explore les extraits d'algues de spécialités. " L'industrie sait valoriser 20 % à 30 % d'une algue, pas plus. Nos champs de recherche sont infinis " affirme Fabrice Bohin, président d'une start-up aujourd'hui mondialement réputée.
Spécialiste des extraits marins naturels et des procédés d'extractions, vendeuse d'extraits d'algues rouges ou transformateur hors pair à partir d'algues brunes, Algaia produit, développe et commercialise des molécules à forte valeur ajoutée, des solutions à façon et services associés vers l'agroalimentaire, la nutraceutique, la cosmétique, la santé, l'agro-écologie, la viniculture. En 2018, l'activité se partage entre le siège parisien, une usine productrice d'extraits d'algues brunes à Lannilis (Finistère) et son centre R&D en Normandie. " Nous mettons en forme les actifs des prochaines générations ", évoque Frédéric Faure, Business Development Director d'Algaia, directeur du site normand, " nos extraits d'algues optimisent les process de nos clients industriels, offrant des substituts 100 % d'origine naturelle à la chimie de synthèse ".
 
Grain de folie
 
Telle Satialigne DVA, sa dernière ligne d'alginates qui sublime " l'onctuosité, les sensations en bouche " des préparations laitières et crèmes dessert, permettant de limiter l'apport de matières grasses, sans dénaturer les bénéfices nutritionnels. Ses prestations sur mesure sont au diapason : produits prêt à l'emploi, systèmes customisés, mais aussi conseil, analyses, accompagnement technique autour des fabrications responsables (potentiellement utilisatrices d'extraits d'algues marines). Déjà Algaia s'exporte dans une trentaine de pays. Et Fabrice Bohin confie volontiers ce qui le place en tête d'un marché ultra-porteur : " Nous offrons la rigueur, qualité des meilleurs, en ayant gardé l'agilité d'une start-up ", plus " le grain de folie qui ose tous les challenges ".
L'ascension a été fulgurante : jeune pousse Eviagenics impulsée à Paris par Fabrice Bohin (ex-Rhodia Food/Cargill), en 24 mois, Algaia est passée de 5 à 85 personnes ! Entre-temps, l'entrepreneur – virtuose des fusions-acquisitions – a racheté une unité caennaise (Alganact), l'usine bretonne (anciennement Cargill, 66 salariés), avec pour conséquence un bond en avant sur la scène mondiale. De là, le transfert du pôle R&D à Saint-Lô, entraînant " une douzaine d'embauches ", jusqu'au changement de nom symbolique, Algaia installée depuis 2016, sur la nouvelle Maison du Technopôle.

Source : Magazine Normandinamik #24 | Janvier - Février 2018

Copyright : Normandinamik

Par  Bertrand Lefetz
La news hebdo
La news hebdo

Recevez chaque semaine l'essentiel de l'actualité économique des CCI Normandie.


Après cet article
Seine-Maritime : des ruches sur les toits des entreprises