Événements
Pêche Normandie Manche Maritime / Portuaire CCI

La CCI Ouest Normandie et le département de la Manche officialisent le transfert de gestion des ports de Granville et de l’aérodrome Granville-Mont-Saint-Michel

Publié le  26/11/2020
Jacques-Olivier Gasly
A compter du 1er janvier 2021, le conseil départemental de la Manche sera le nouveau gestionnaire des ports de pêche, commerce et plaisance de Granville.

Une page se tourne sur les quais des ports de Granville. Confiée il y a 50 ans à la CCI Ouest Normandie, alors Chambre de Commerce et d’Industrie de Granville, la gestion des ports de pêche, commerce et plaisance de Granville reviendra à compter du 1er janvier 2021 au conseil départemental de la Manche. Elle sera confiée pour une durée de 30 ans à la Société Publique Locale des Ports de la Manche avec une reprise du personnel, soit 37 agents. Créé par la CCI Ouest Normandie en 1973, l’aérodrome Granville – Mont-Saint-Michel fait aussi partie de ce transfert réalisé dans le cadre d’un accord entre les deux entités, pour en assurer la gestion et l’entretien à compter du 1er janvier 2021.

« Cette reprise des concessions par le Département de la Manche s’inscrit dans le cadre du projet d’aménagement du port de Granville et de l’Appel à Manifestation d’Intérêt pour l’aménagement de la rue des Isles votés en 2018 : valorisation des espaces portuaires, extension des terre-pleins de carénage de pêche et extension du port de plaisance », explique Marc Lefèvre, président du conseil départemental de la Manche à l’occasion de la conférence de presse officialisant ce transfert. Une manière de poursuivre les investissements réalisés par la CCI Ouest Normandie qui, au cours de ces 20 dernières années, se sont élevés à quelque 13 millions d’euros.

« Compte tenu des dispositions gouvernementales prises en matière de réformes des CCI, nous sommes contraints de nous désengager de ces activités non régaliennes pour recentrer nos missions sur l’accompagnement des entreprises », explique quant à lui Daniel Dufeu, président de la CCI Ouest Normandie, non sans rappeler l’importance du rôle joué par la CCI et les 32 présidents qui l’ont précédé.

C’est ainsi que dès 1817, la doyenne des CCI de l’ancienne Basse-Normandie est à l’œuvre pour poursuivre les travaux de réalisation de l’actuel quai d’Orléans (alors quai d’Angoulême), dans le cadre du service rendu aux armateurs granvillais ; dès 1846 elle développe des liaisons « passagers » entre Granville et Jersey. En 1975, elle crée le port de plaisance, équipé de sa fameuse digue Jarlan qui protège le bassin de la houle tout en répondant aux contraintes maritimes liées au marnage. Cette même année, voit le jour la criée de Granville que la CCI agrandit ensuite à deux reprises avant d’investir dès 2002 dans une salle des ventes totalement informatisée pour favoriser les achats à distance, aujourd’hui majoritaires dans l’activité à la criée de Granville.

« Depuis toujours, l’engagement de notre CCI, via une politique d’investissements offensive, a été notoire avec pour maître mots l’entretien et le renouvellement de nos installations et également l’adaptation aux nouveaux besoins des usagers », assure Daniel Dufeu tout en assurant le nouvel opérateur de son soutien dans cette opération. « Nous continuerons à assurer notre rôle de partenaire fiable et solide auprès du Conseil départemental de la Manche et de la SPL Ports de la Manche… avec l’entretien des expertises qui sont les nôtres et que nous continuons à assurer sur d’autres ports ».

Mot(s) clé(s)
#Port #Granville
Par  Jacques-Olivier Gasly