Événements
Thématiques Création / Reprise Normandie Numérique Médias / Vidéos

La chaîne d’information en continu BFM arrive en Normandie

Publié le  19/09/2022
Jacques-Olivier Gasly
De gauche à droite, 1er rang : Eléonore Sinoquet, Bastien Bocquel, Gilbert Guerrard. 2ème rang : Philippe Benayoun, & Philippe Antoine
A compter du 28 septembre, la chaîne d’information BFM ouvrira en Normandie sa 10ème chaîne locale.

Une chaîne d’information 100 % locale et régionale ! Telle est la promesse des responsables de BFM Régions, présents à Rouen à l’occasion de la conférence de presse de présentation de ce nouveau venu dans le paysage audiovisuel normand. « BFM Normandie, c’est une chaîne d’information locale sur laquelle nous pratiquons l’info en continu. Autrement dit, il ne s’agit pas d’un décrochage local de BFM TV en Normandie, mais bien d’un média de proximité à part entière », explique Philippe Benayoun, directeur délégué de BFM Régions. Après Lyon, Lille, Marseille Provence, Nice Côte-d’Azur ou l’Alsace, la Normandie est la 10ème chaîne locale à faire son apparition dans le giron du groupe Altice.

« Afin d’alimenter en continu l’antenne de BFM Normandie, nous avons constitué une équipe de 15 journalistes avec une prise d’antenne dès 6h30 le matin, du lundi au vendredi avec « Bonjour la Normandie », puis une édition de la mi-journée de 12h30 à 17h, suivie de « Bonsoir la Normandie », qui clôturera la journée », détaille quant à lui Philippe Antoine, directeur des rédactions BFM Régions.

En matière d’audience, BFM Normandie ambitionne de multiplier par 4 les chiffres jusqu’alors réalisés par La Chaîne Normande, rachetée par le groupe Altice afin de permettre cette ouverture, soit un volume de 60 à 80 000 téléspectateurs/jour et de 2 à 3 millions de vidéos vues sur ses plateformes.

Au niveau de l’équipe, Gilbert Guerrand, chef de bureau BFM Normandie, sera assisté de Jasmine Bousquet, Eléonore Sinoquet et Bastien Bocquel à la présentation des directs. Une équipe complétée par plusieurs journalistes « mojo » (entendez « journaliste mobile »), tous équipés de smartphones 5G leur permettant d’intervenir en direct à tout moment et d’envoyer instantanément leurs reportages à la rédaction.

Par  Jacques-Olivier Gasly