Événements
International Agroéconomie National Normandie Seine-Maritime Transport / Logistique Maritime / Portuaire Rouen

Rouen, capitale de la filière céréalière et agro-industrielle

Publié le  24/10/2018
Jacques-Olivier Gasly
Rouen, capitale de la filière céréalière et agro-industrielle
Rouen, capitale de la filière céréalière et agro-industrielle
Rouen accueille pour la 2° fois de son histoire la 58e édition de la Bourse de Commerce Européenne, organisée par la Bourse de Commerce de Rouen, les 25 et 26 octobre prochains au Parc des Expositions.

C’est un événement et une fierté pour la place portuaire rouennaise et l’économie locale. La 58e édition de la Bourse de Commerce Européenne (BCE), ou European Commodities Exchange, se déroulera à Rouen, les 25 et 26 octobre, auParc des Expositions de Rouen/Grand-Quevilly. Ce salon international réunira quelque 2 500 acteurs de la filière des grains, venus du monde entier. Plus de 80 exposants présenteront leurs activités sur 8 000 m² de stands. Coopératives, négociants, semenciers, industriels, surveillants, ports, consignataires, manutentionnaires, transporteurs seront présents, ainsi que HAROPA en tant que partenaire de la Bourse de Commerce de Rouen.

En concurrence avec des capitales européennes, Rouen a fait valoir ses atouts afin d’organiser la BCE pour la deuxième fois. La capitale normande avait en effet accueilli la manifestation professionnelle en 1995. Vingt-trois ans après, ce carrefour d’échanges stratégiques sur les enjeux de la filière céréalière sera l’occasion de mettre en avant l’excellence de la place portuaire rouennaise, ainsi que le savoir-faire et les compétences des entreprises normandes.

Une référence mondiale

Un partenariat a été conclu entre la Bourse de Commerce de Rouen et l’Union Portuaire Rouennaise (UPR) afin de mener à bien l’organisation de ce salon à la réputation mondiale. Des tables rondes et échanges d’expériences rythmeront les deux journées, également marquées par la présence de l’INBP (Institut national de la boulangerie pâtisserie) basé à Rouen. Pains et viennoiseries seront confectionnés sur place à l’aide de matière première issue de l’hinterland rouennais. Une soirée de gala est prévue le jeudi soir au So Club, l’occasion pour les participants de découvrir le renouveau et l’attractivité des quais de Rouen, sur fond des silos céréaliers de la presqu’île Elie.

« Le Port de Rouen est une référence, une place qui compte dans le commerce mondial des céréales, rappelle Stéphane Ménard, président de la Bourse de Commerce de Rouen. Rouen est le premier port céréalier de l’Europe de l’Ouest et un des premiers ports mondiaux pour l’exportation de blé. Nous disposons aussi des meilleures capacités de stockage et d’un savoir-faire historique des opérateurs céréaliers. Le business du grain, on connaît ».

Toutes céréales confondues, les terminaux rouennais ont opéré 7 millions de tonnes au cours de la campagne 2017-2018. La compétitivité de la place rouennaise est en constante progression avec plus de 44 % des exportations de la filière française. Cette dynamique se voit renforcée par les investissements et rapprochements stratégiques des opérateurs locaux. De son côté, HAROPA – Port de Rouen achève actuellement son programme d’amélioration des accès maritimes. Ce vaste chantier, lancé en 2012 et représentant 197 M€ d’investissements, permettra de gagner un mètre de tirant d’eau. Un atout supplémentaire pour gagner encore des parts de marché.

Par  Jacques-Olivier Gasly