Événements
Normandie Innovation Numérique Eure CCI

Sécurité : un showroom grandeur nature sur le campus de l’Espace

Publié le  30/09/2021
Jacques-Olivier Gasly
Xavier Fery, responsable de la société Komanche et président du Frenchshield
Implanté sur le campus de l’Espace à Vernon, à mi-chemin entre Rouen et Paris, le Frenchshield, groupement d’entreprises spécialisées dans le secteur de la sécurité, dispose d’un lieu tout trouvé pour présenter in-situ toutes les applications proposées par ses membres.

« On ne pouvait rêver mieux ! ». Lorsqu’il quitte Paris pour venir en Normandie sur le campus de l’Espace, Xavier Fery avait une certaine idée du potentiel que réservait le fait de s’installer sur un lieu aussi stratégique que celui-ci, situé dans les anciens locaux du LRBA et à deux pas de la société Arianespace. « Nous sommes sur un site de 70 hectares, disposant de 50 000 m² de bureaux et qui accueille chaque jour près de 400 salariés et tout autant d’étudiants dont nous assurons l’entière sécurité. En effet, toutes les solutions déployées sur place (roadblocker, contrôles d’accès, surveillance vidéo…), l’ont été par l’une des 40 entreprises du secteur de la sécurité que nous représentons », détaille le président du Frenchshield.

Véritable écosystème français des entreprises de la sécurité, le Frenchshield a investi les locaux du bâtiment M10 pour y installer ses bureaux et surtout présenter le cœur de métier de ses membres. « Nous avons tous nos métiers avec nos clients, mais il est très quasiment régulier que nous ayons à intervenir conjointement en fonction des demandes exprimées. Et le fait que nous soyons tous là, permet de ne pas prendre de retard, que ce soit dans la prise de décision ou le suivi des dossiers », détaille Xavier Fery, également responsable de la société Komanche, elle-même spécialisée dans la vidéo-protection, la conception et l’édition de solutions de protection électronique et informatique couplées à la puissance d’analyse de l’intelligence artificielle.

« Si je prends l’exemple de la porte blindée qui nous permet d’accéder à notre « sas sécurisé » de démonstration, pas moins de quatre entreprises sont intervenues dans sa fabrication… », complète le chef d’entreprise qui, pour l’année 2022, entend renforcer son ancrage territorial. « Jusqu’à présent nous étions basés sur Paris ; par ailleurs la France est le 4ème éditeur mondial en matière de solutions de sûreté. Nos marchés sont donc aussi bien nationaux qu’internationaux », complète le président du Frenchshield. Mais une fois ses marques prises en région, ce dernier a pris une décision radicale : transférer son siège social en Normandie.

« Nous avons été particulièrement bien accueillis et de nombreuses portes nous ont été ouvertes, que ce soit au niveau des collectivités ou de la CCI. De plus, nous avons également identifié un potentiel très important en termes de clients tout au long de la vallée de la Seine. Il nous faut maintenant prendre le temps de nouer des contacts et aussi pourquoi pas, faire grandir le nombre d’entreprises présentes au sein du Frenchshield », complète son représentant qui rappelle néanmoins l’un des principes fondateurs de ce groupement : une seule entreprise par spécialité.

Parallèlement, les entreprises du Frenchshield poursuivent le développement de nouvelles applications testées grandeur nature sur ce site exceptionnel de manière à réduire tous les phénomènes de faux positifs et ce, afin de livrer des solutions éprouvées et optimisées. Un espace sur lequel une cage de Faraday, réalisée dans un béton spécial et capable d’absorber jusqu’à 80 % des déflagrations provoquées par l’explosion d’une charge de TNT, a également été installée…

Par  Jacques-Olivier Gasly