Événements
Normandie Transport / Logistique Aménagement du territoire

LNPN : Trois zones de passage étudiées

Publié le  30/10/2017
François Colombier
LNPN : Trois zones de passage étudiées

Le comité de pilotage (COPIL) de la ligne nouvelle Paris Normandie (LNPN) a tenu sa neuvième réunion, concluant l'étape 1, le jeudi 26 octobre 2017, à Paris, sous la présidence de monsieur Francois Philizot, préfet, délégué interministériel au développement de la vallée de la Seine, en présence de Fabienne Buccio, préfète de la région Normandie, Michel Cadot, préfet de la Région Île-de-France, Hervé Morin, président du conseil régional de Normandie, Didier Bariani, délégué spécial à la coopération interrégionale du conseil régional de l'Île-de- France, Jean-Léonce Dupont, président du conseil départemental du Calvados,  Pascal Lehongre, président du conseil départemental de l'Eure, Frédéric Sanchez, président de la métropole Rouen Normandie et Joël Bruneau, président de la communauté d'agglomération Caen la mer.

 

Le président du COPIL a détaillé les résultats des études et de la concertation menée depuis le comité de pilotage du 12 juillet 2017, sur les trois sections du projet prioritaire Paris-Mantes, Mantes-Evreux et Rouen-Yvetot.

 

Le comité de pilotage a proposé de poursuivre les études sur la zone de passage préférentielle Paris-Mantes Sud, passant au sud de Poissy. Il a souligné l'importance des travaux engagés sur le complexe ferroviaire de Paris-Saint Lazare et a souhaité la poursuite des études sur les impacts positifs de cette section sur le réseau ferroviaire de l'Ouest francilien.

 

Par ailleurs, le groupe de travail sur les conditions d'implantation d'une gare nouvelle sur l'agglomération d'Evreux s'est prononcé en faveur d'une localisation dans les secteurs de Nétreville ou du Coudray. Le comité de pilotage a proposé de poursuivre les études sur la zone de passage préférentielle regroupant les fuseaux C Sud, les conditions du franchissement de l'Eure devant être précisées ultérieurement.

 

  • Solutions techniques nouvelles

 

Enfin pour la section Rouen-Yvetot, ont été présentés les enjeux de la saturation du nœud ferroviaire de Rouen, les besoins de capacité à long terme pour l'offre TER et des solutions techniques nouvelles, intégrant des tunnels allongés en sortie de Rouen, recherchées par la maîtrise d'ouvrage suite à des sollicitations issues de la concertation.

 

Le COPIL a ainsi pris connaissance de la nouvelle analyse multicritère de cette section tenant compte de ces éléments et s'est prononcé en faveur de la zone de passage préférentielle RY Est C optimisée.

Le comité de pilotage, enfin, a rappelé l'importance de garder en perspective le projet dans sa globalité, incluant l'amélioration de la liaison entre Caen et Rouen.

 

Le projet prioritaire, à mettre en oeuvre avant 2030, est composé de 3 sections de ligne nouvelle, Paris-Mantes, Mantes-Evreux et Rouen-Yvetot, qui permettront de résorber durablement les bouchons ferroviaires franciliens et rouennais. Les temps de parcours pourraient être de 1h00 entre Paris et Rouen, 1h45 entre Paris et Le Havre, 1h35 entre Paris et Caen, 1h30 entre Rouen et Caen, 45' entre Paris et Le Havre, 40' entre Le Havre et Caen. 

 

Par  François Colombier
La news hebdo
La news hebdo

Recevez chaque semaine l'essentiel de l'actualité économique des CCI Normandie.


Après cet article
Contrôle URSSAF