Événements
National Normandie Innovation Numérique

Images & Réseaux et TES, un mariage numérique

Publié le  14/02/2019
François Colombier
pôle de compétitivité
De gauche à droite Jacques Belin (président de TES), Magalie Scelles (directrice TES) et Gérald Le Bihan (directeur Images & Réseaux)
La fusion des pôles de compétitivité Images & Réseaux et TES passe dans une phase active.

Il reste encore quelques formalités à accomplir, dont l’assemblée générale constitutive le 9 décembre prochain, il reste un nom à trouver, ce qui devrait être effectué en juin, mais le mariage entre les pôles de compétitivité Images & Réseaux et TES est pratiquement effectif, même s’il faut attendre le 1er janvier 2020 pour que soit officiellement prononcée la fusion.
Les deux structures (qui couvrent la Normandie, la Bretagne et le Pays de la Loire) ne demeurent pas l’arme au pied en prévision de ces échéances. Elles ont identifié leurs complémentarités, leurs pistes de développement, leurs axes de travail. Et elles démontrent la même volonté, affirmée par Jacques Belin, président de TES : « Nous œuvrons à construire un ensemble dans le Grand Ouest, appelé à représenter une masse critique par rapport à l’île-de-France et à l’international. Nous avons une voix qui porte, des technologies, des entreprises, des compétences ».
Affichant 1,6 Mds d’investissement en R&D et 400 adhérents, le nouveau pôle espère, d’ici quatre ans, arriver à 500 membres, accompagner 200 projets, se positionner sur les financements européens et être pilote dans le programme DIH (Digital Innovation Hub), porté par la Commission européenne pour aider les entreprises et les filières économiques dans leur appropriation de l’innovation numérique. « Quand on parle d’usine du futur, il faut que ce soient des technologies françaises qui soient concernées. Notre rôle est d’y contribuer », souligne Gérard Le Bihan, directeur d’Images & Réseaux.

Axe Seine

Parmi les volontés du nouveau pôle, l’axe Seine figure dans les plus importantes, avec la nomination d’un président délégué s’occupant spécifiquement de ce sujet et des travaux sur l’agriculture, le port, le tourisme. C’est dans ce contexte que Le Havre Seine Métropole, la CCI Seine Estuaire et TES ont signé une convention de partenariat autour de la thématique Smart Port City.
6 domaines technologiques ont été identifiés : confiance numérique et sécurité ; données et intelligence artificielle (IA) ; interactivité et immersivité (réalité augmentée) ; matériel et logiciels ; photonique (technologie autour des lasers et des technologies de la lumière) et réseaux et infrastructure de communication. Cinq domaines d’usages sont concernés par le périmètre de compétences des pôles, l’agriculture, les industries culturelles et créatives, l’industrie et les services, la santé et les territoires.

Par  François Colombier
La news hebdo
La news hebdo

Recevez chaque semaine l'essentiel de l'actualité économique des CCI Normandie.


    Après cet article
    Gouttières d’avant-garde
    Numérique
    21/03/2018
    Gouttières d’avant-garde