Événements
Thématiques Développement durable Normandie Calvados Eure Seine-Maritime Le Havre Emploi Industrie CCI

RSE : Faire de la contrainte une opportunité

Publié le  15/07/2021
Jacques-Olivier Gasly
L’entrée en vigueur de la Loi PACTE de 2019 est un point de référence pour la démarche RSE en France. Elle consacre en effet que « l’objet social de toutes les sociétés intègre la considération des enjeux sociaux et environnementaux ». Afin d’accompagner les entreprises à assimiler cette nouvelle donne économique, les CCI de Normandie proposent un cycle de MasterClass, dont la première vient de voir le jour au Havre, au sein de la CCI Seine Estuaire.

« Nous avions des actions éparses, non pilotées, non évaluées, mais qui sont dans notre ADN. Nous sommes très tournés sur l’humain, le bien-être et la qualité de vie, le respect de l’équilibre vie privée/vie professionnelle… tout un tas de petites actions isolées sur des sujets très variés que l’on ne mesurait pas, que l’on pressentait, mais qui restaient sans cadre », détaille Nicolas Douvizy, directeur Qualité & Affaires Réglementaires au sein de la société Didactic à Etainhus, non loin du Havre.

Créée en 1967, l’entreprise qui évolue sur le secteur du médical (perfusions, soins de bouche, protection…) compte aujourd’hui un peu plus de 80 collaborateurs pour un CA de 43 M€ réalisé en 2018. « Nous sommes une PME normande à vocation internationale, puisque nous sommes présents dans 35 pays », détaille le responsable qui, depuis peu, est également chargé du pilotage RSE de cette ETI.

« Par expérience, je sais que les groupes CCI ont un intérêt bien plus fort qu’une simple formation car il y a de la mise en réseau. Par conséquent, dès que nous avons appris au cours de nos recherches sur la manière de nous y prendre sur le sujet RSE que la CCI mettait en place un cycle de MasterClasses dédié à cette thématique, nous n’avons pas hésité une seconde », poursuit Nicolas Douvizy.

Car si de prime abord de nombreux responsables assimilent la RSE à un simple changement de dénomination des démarches de développement durable, la différence est plus subtile… En effet, si la Responsabilité Sociétale des Entreprises consiste en la mise en pratique du développement durable dans les entreprises, la démarche RSE comporte également un spectre bien plus large que la simple question environnementale avec, par exemple, la préoccupation du bien-être au travail, l’emploi local, la diversité, la lutte contre la corruption…

Persuadé de la nécessité pour son entreprise de faire sienne la démarche RSE, Timothée Belanger, directeur de la société Diamond, située dans le Pays d’Auge, à Glos, non loin de Lisieux, s’est fortement impliqué dans sa mise en place. « Comme beaucoup d’industriels français de plus de 40 ans, nous avions des locaux qui n’étaient plus forcément adaptés. Depuis 2017, la question de la RSE était en maturation et lorsque nous avons eu l’opportunité de construire un nouveau site de production et de nous positionner ainsi sur le long terme, il est devenu évident de formaliser cet engagement », assure le responsable de l’entreprise, premier fabricant français de caillebotis métalliques.

Parallèlement à la mise en place du chantier, l’entreprise prépare ainsi les indicateurs, disponibles ou à atteindre, de ses référentiels environnementaux (nuisance acoustique, thermique…), mais aussi sociaux (taux de salariés en alternance ou en apprentissage, taux de turnover…). Et d’une apparente contrainte, Diamond a su faire de la mise en place de sa démarche RSE une véritable opportunité.

« Depuis la mise en service de notre nouveau site, nous avons pensé optimisation des flux, mais aussi bien-être des collaborateurs avec par exemple la mise à disposition d’une salle de sport. Nous sommes également intervenus sur la gestion des fumées de soudure ou encore l’isolation du bâtiment pour disposer d’une température maîtrisée dans les ateliers. Toutes ces préoccupations, nous pouvons aujourd’hui les quantifier avec par exemple une baisse du taux d’absentéisme, aujourd’hui de 5 % contre 10 % en moyenne dans l’industrie. Mais cela a également une influence sur notre productivité : nous avons ainsi amélioré de 18 % notre temps moyen de fabrication grâce à l’optimisation des flux, qui va de pair avec une sécurisation des lieux renforcée pour l’ensemble du personnel… », poursuit le chef d’entreprise.

Afin d’accompagner un grand nombre d’entreprises dans cette dynamique RSE, les CCI de Normandie ont mis en place un parcours de formation de 6 à 10 mois pour aider les dirigeants de TPE/PME ou encore d’ETI à considérer la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) comme un critère incontournable dans le management de leurs entreprises. Après la MasterClass de la CCI Seine Estuaire, opérationnelle depuis le 6 juillet 2021, deux autres vont voir le jour en octobre prochain, l’une à la CCI Caen Normandie (démarrage le 5 octobre), l’autre à la CCI Portes de Normandie (12 octobre).

Vos contacts pour les 3 MasterClass 2021

CCI Seine Estuaire
Sandrine Capo
scapo@seine-estuaire.cci.fr

CCI Caen Normandie
Julien Aubert-Dozeville
jaubert-dozeville@caen.cci.fr

CCI Portes de Normandie
Brigitte Sobrino
brigitte.sobrino@normandie.cci.fr

Mot(s) clé(s)
#Rse #Masterclass
Par  Jacques-Olivier Gasly