Événements
Thématiques National Normandie Formation Innovation Seine-Maritime Energies Aménagement du territoire Emploi Industrie CCI

EPR en Normandie ? Penly « a tous les atouts », estime Jean-Bernard Lévy

Publié le  04/03/2019
Jacques-Olivier Gasly
De gauche à droite : Alban Verbecke, président de Normandie Energies ; Jean-Bernard Lévy, PDG d'EDF & Hervé Morin, président de la Région Normandie
Après l’éolien en mer, c’est au tour du nucléaire d’apporter de bonnes nouvelles pour la Normandie. Présent à Caen à l’occasion de la Journée d’affaires du Nucléaire Normand, Jean-Bernard Lévy, PDG d’EDF, a confirmé que la Normandie et le site de Penly (76) offraient tous les atouts pour accueillir non pas un, mais deux réacteurs EPR…

Organisée par Nucleopolis, branche nucléaire de Normandie Energies*, la filière du mix énergétique normand, la Journée d’Affaires du Nucléaire Normand (JANN) a rassemblé quelques 400 acteurs d’une filière qui, au travers de ses différentes composantes (énergie, santé), regroupe près de 28 000 emplois en Normandie (18 000 directs et 10 000 indirects). « Le poids économique de cette filière en Normandie est considérable, dépassant le milliard d’euros par an », explique Normandie Energies.

Cette journée a bien entendu été marquée par différents tours de table qui ont permis de rappeler l’importance de la filière. « Au travers de ses 4200 salariés engagés dans l’exploitation de 8 réacteurs et la construction de l’EPR de Flamanville, EDF participe de manière durable au dynamisme économique de la Normandie. En 2018, EDF a investi 403 millions d’euros pour l’ensemble de ses activités nucléaires dans la région. Être partenaire de la JANN est un atout pour EDF afin de renforcer ses liens avec les acteurs de la filière nucléaire sur l’ensemble du territoire », a ainsi indiqué Philippe Sasseigne, Directeur exécutif d’EDF, en charge du Parc Nucléaire et Thermique.

Mais cette journée a également été marquée par la venue de Jean-Bernard Lévy, PDG d’EDF, qui a pu entendre la candidature commune, formulée par le président de la Région, Hervé Morin et le député Sébastien Jumel, ancien maire de Dieppe, pour la création d’un EPR sur le site de Penly. Celui-ci avait été identifié dès 2007 pour accueillir le prochain EPR français, mais la crise de 2008 avait stoppé net le développement du programme. Or le contexte semble aujourd’hui différent puisque le chef de l’Etat a annoncé le 5 février dernier : « On décidera autour de 2022 ce qu’on fait en France sur la nouvelle génération d’EPR en fonction des études et des avancées »…

*Manifestation organisée par Nucleopolis en partenariat avec EDF, Naval Group, Orano, le GIPNO et la CCI Normandie, Nucleopolis constitue le pôle nucléaire de Normandie Energies, filière du mix énergétique normand, officiellement présentée lors de ces JANN.

Complément d'information avec Jean-Bernard Lévy, PDG d’EDF au micro de Jacques-Olivier Gasly

  • Et pour Jean-Bernard Lévy, si les arguments de 2007 étaient favorables à Penly, il y a peu de raisons pour que ceux-ci aient été modifiés
  • Autre sujet abordé par le PDG d’EDF : le problème de la formation. Même si le nucléaire offre des opportunités de carrière et des salaires attractifs, les entreprises du nucléaire peinent à recruter
Par  Jacques-Olivier Gasly